L'Héritage de la Trahison

De Les Archives Infinies
Aller à la navigation Aller à la recherche

Avant-Propos

C’est un recueil plutôt étrange que je vais chroniquer cette fois ci, 390 pages pour une Novelas de 100 pages et 18 nouvelles dont certaines de seulement 5 ou 6 pages. C’est le livre le plus déséquilibré que je rencontre depuis le début de l’Hérésie.
A noté que comme a chaque fois C Z Dunn n’est pas crédité comme auteur de nouvelle^^. (Pourquoi j’en parle ? Parce que c’est a lui que l’on doit l’arrivé des Epub, des print on demande et surtout de Warhammer digital chez GW).

La Confrérie de l’Orage

L’histoire du livre

Les histoires croisées de trois des personnages principaux de White Scars.

L’histoire avec un grand H

Je suis obligé de découpé le résumé en 3 parties parce qu’il y’a en fait trois histoires :

Targutaï Yesugei :
On va le suivre quand il était enfant au moment ou il a décidé d’aller passer l’épreuve céleste. Son Khan l’a envoyé passer l’épreuve en espèrent que ça le rende plus fort pour les combat à venir.
Pendant l’épreuve il est tenté par les dieux du chaos de boire son pouvoir jusqu’à la lie mais il préfère n’en prendre qu’un peu et se sauve ainsi de la damnation éternel.
Mais en redescendent des montagnes il est pris en chasse par un autre Khan qui le capture et le fait entrer a son service. Jaghataï vient de le prendre sous son aile.

Ilya Ravallion : Elle a gravit les marches du Departmento Munitorum naissant, elle a atteint le sommet le rend de general et on vient de lui assigner la mission la plus dru que personnes n’a jamais réussit à accomplir en presque 200 ans de croisades : Canaliser et approvisionner les White Scars.
Apres avoir rencontré Yesugei le bras droit du primarque elle finit par avoir un rdv avec lui et parviens même à vaincre ça peur pour pouvoir lui parler. Le Khan finit par trouver que ça pourrait être une bonne idée de la laisser faire son travaille.

Shiban Khan : Shiban Khan a des regrets, il repense a Chondax le monde blanc et a la guerre qu’il a mené au coté de son frere Torghun Khan. Il aurait du voir et comprendre les signes a l’époque et les choses auraient pu être différentes.
Mais il ne regretterait rien et il se battra et quand la mort viendra le chercher il l’attendra la lame a la main pour la combattre.

Conclusion

Chris Wraight utilise ici une forme particulière pour ce récit qu’il réutilisera plus tard avec succès pour ça serie sur les Custodes. A savoir trois personnages qui vivent l’histoire chacun leur tour a la premiere personne. Malheureusement c’est fait avec moins de réussite ici parce que les trois personnages ne vivent pas la même histoire mais trois histoires différentes (au niveau du lieu et du temps). Mais c’est une mine d’information sur les White Scars.

Serpent de John French

L’histoire du livre

Lute de pouvoir entre les cultes du chaos.

L’histoire avec un grand H

Alors qu’un culte chaotique est réuni pour un sacrifice, le prêtre du culte du serpent Thoros arrive pour imposer son autorité. Bien entendu le Magus de cette loge n’est pas prêt à perdre le pouvoir qu’il a acquis au court de ces longues années de réunion secrète mais Thoros est un prêtre de Davin bien trop puissant pour lui. Et en un instant tout les cultiste sont mis a mort et voie enfin la vérité primordial.

Conclusion

Voila, voila, la petite nouvelle qui ne sert a rien et qui n’apprend rien ^^. Enfin si elle fait surement suite à la diaspora des prêtres de Davin partie prêcher le culte du chaos apres le sermon de l’exode. Mais cette nouvelle a une utilité limitée. Apres en 6 pages…

La Lune du Chasseur

L’histoire du livre

Un vieux pécheur enseigne son art à son apprenti.

L’histoire avec un grand H

Tidon est vieux maintenant et c’est à son tour d’apprendre à pécher à son apprenti. Ils attendent que la marée monte et Tidon décide de lui remonter le moral parce qu’il voit qu’il a peur de l’océan. Il va lui raconté une histoire.
Quand il était jeune et que son oncle lui a appris à pécher, un soir en attendant de rentrer, ils ont vue une navette spatiale s’écraser dans la mer. Ils se sont approcher et ils ont réussit à extraire un space Wolf de la navette avant qu’elle ne coule.
Il faisait partie de l’équipe de surveillance envoyé vers l’Alpha Légion pour garder un œil sur le primarque mais ils ont à peines eu le temps de fuir avant d’être pris en chasse quand l’Alpha Légion a trahis.
Le space Wolves leur a dit de ne pas s’en faire des renforts allait arriver, il fallait juste l’amener sur la terre ferme. Et effectivement quand ils sont arrivé sur la terre ferme le Hunter’s Moon descendait sur Pelago, mais au lieu d’être remplis de Space Wolves c’est Alpharius qui en est descendu et qui a exécuté tout le monde sauf Tidon.
J’étais la le jour ou l’hydre est descendue sur Pelago, il ne faut pas avoir peur de l’océan parce qu’il y’a de plus gros monstre qui nagent dans le ciel.

Conclusion

On sait ce qu’est devenue l’escouade envoyé vers Alpharius du coup. Bonne petite nouvelle raconté comme une légende au coin du feu. Ce n’est pas la meilleure de Guy Haley mais elle n’est pas mal.

Veritas Ferrum de David Annandale

L’histoire du livre

Le Veritas Ferrum arrive à Istvaan mais trop tard.

L’histoire avec un grand H

Ferrus Manus était partie avec les vaisseaux les plus rapides et n’avait pas attendu le reste de ça légion pour se lancer sur Istvaan et maintenant que le Veritas Ferrum arrivait c’était pour se rendre compte qu’ils avaient été trahis. Alors qu’il lutte pour ça survis Atticus reçois un message d’un Thunderhawk qui a réussit à décoller d’Istvaan V et qui leur demande de l’aide. Mais il refuse de les aidé avant de se ressaisir au dernier moment de récupérer la navette et de quitter Istvaan précipitamment.

Conclusion

Petite histoire qui se déroule pendant la grande histoire. C’est assez bien ecrit et ça met en place les personnages de Pythos. Malgré tout je préfère le voir comme une nouvelle parlant d’Istvaan V plutôt que comme une prequel de Pythos aller savoir pourquoi 

Tiraillé

L’histoire du livre

Une mission est organisée pour rassembler les survivants d’Istvaan V

L’histoire avec un grand H

Alors que les nouvelles d’Istvaan V ont atteint Terra ; Crius des Kadoran membres des Iron Hands et ancien membres de l’Ost de Croisade qui a été emprisonné et libéré par Sigismund qui lui donne un message de Dorn. Le primarque veut qu’il parte rechercher les survivant des Iron Hand et les ramène sur Terra pour défendre le palais imperial. Il sera accompagné dans son voyage par Boreas le premier lieutenant de Sigismund.
Apres un long moment sans rien trouvé ils finirent par recevoir un message astropatique. Une vue du mon Ignarak, le plus grand volcan de Medusa. C’est un appel à la guerre des Iron Hand. Arriver sur place Crius se rend compte que ce n’est pas un appel à la guerre mais un appât. Les Iron Hand attendent l’arrivé des force rebelle pour les anéantir.
Alors que les Sons Of Horus arrivent pour le combat aucun Iron Hand ne semble prêt à se battre, et Crius comprend qu’il a été trompé. Tous les Iron Hands sont mort et on été ramener a la vie par Phidias le capitaine du navire qui a rompu les clefs de Hel et commis une hérésie.
Apres avoir survécus a l’embuscade et maitriser Boreas qui voulait les tuer pour hérésie. Crius décide de renvoyer Boreas sur Terra avec un message pour Dorn :
Les Iron Hand continueront à se battre et quand le moment sera venu si Terra envoie un message avec le mont Ignarak et les mots réveillez vous, alors Ils viendront se battre.

Les clefs de Hel

C’est tout un ensemble de technologie interdite qui ont été scellé par Ferrus Manus avec interdiction de les utiliser. Mais maintenant qu’ile st mort certain Iron Hand prennent des libertés.
Parmi ces technologie il existe une technologie surement Xenos qui proviens « d’un soleil cruel » et qui est appelé cyber résurrection et qui permet de transférer un humain dans une machine cybernétique.
C’est le pas franchit par Phidias ici et les Iron Necron sont partie dormir en attendant d’être appeler.

Conclusion

Honnêtement c’est osé comme nouvelle, mais si une légion était capable de franchir le Rubicon c’était bien les Iron Hand. J’ai été surpris à la fin mais agréablement. C’est une tres bonne nouvelle.

Frapper et Disparaître

L’histoire du livre

C’est l’histoire d’une embuscade

L’histoire avec un grand H

Ils sont quartes salamanders a c’être retrouver sur Istvaan V apres le massacre et a continuer à survivre cacher sur la planète. Ils savent qu’ils vont mourir ici mais en attendant ils organisent des embuscades et tue le plus de rebelle possible.

Conclusion

Comme pour Veritas Ferrum c’est une histoire pendant la grande histoire. Elle n’apporte pas grand-chose mais pour sept pages il ne fallait pas s’attendre a plus.

Honneur aux Morts

L’histoire du livre

L’histoire de la Legio Praesagius pendant la bataille de Calth

L’histoire avec un grand H

Alors que la trahison des Word Bearer apparait dans toute son horreur, la Legio Praesagius a décidé de se battre pour Calth et d’affronter les légions renégates au milieu des ruines d’Ithraca mais les ennemies sont trop nombreuses et petit a petit la légion se fait détruire. Les renforts qui devaient redescendre d’orbite on été intercepter et le transporteur Aratan c’est écraser avec ça cargaison de Titan, tout est perdu et la Legio Praesagius va livrer ça dernière bataille.
Au sol alors que les titans se battent une petite escouade d’Ultramarine essaie de sauver des civils d’une mort certaine, parce que pour un noble ultramarine les civils représentent l’avenir et qu’ils ont été forgés pour les protéger.
Mais rien n’est perdu et les porte du transporteur Aratan finissent par s’ouvrir et déverser ça cargaison, un warmonger et quartes Warlord qui changent le court de la bataille.

Conclusion

Bonne petite histoire qui remet dans le contexte l’intervention de la Legio Praesagius a la fin de la bataille de Calth. Ils ne sont pas intervenu avant parce qu’ils étaient occupé à se battre contre les titans hérétique^^.

Les Clous du Boucher

L’histoire du livre

Ça ne va pas fort entre Lorgar et Angron, ça risque même de tourner à la guerre.

L’histoire avec un grand H

Alors qu’ils sont en route pour les 500 mondes d’Ultramar, la flotte combiné des Word Bearer et des World Eaters s’arête de plus en plus souvent pour exterminé les populations civils et ça les met en retard sur le planing. Lorgar a décidé que s’en était trop et qu’Angron devait suivre les ordres mais Angron est en train de ce dire que se battre contre les Word Bearer pourrait être amusant.
Alors que les deux flottes se font face dans l’espace et que le Conqueror s’apprête à tirer sur le vaisseau de Lorgar, une flotte d’Eldar noir surgie du néant et attaque le Conqueror. L’attaque est aussi foudroyante que la fuite est rapide.
Alors qu’Angron veut partir à la poursuite des eldar Lorgar ne veut pas en entendre parler. Mais pour évité un affrontement avec son frere il decide de lui passer encore un caprice.
Apres une longue traque qui ne donne rien et une ruse bien orchestrer pour finir par attirer les eldar dans un piège. Les deux primarques donnent l’assaut au vaisseau Eldar et le capitaine adverse se retrouver confronter a deux primarques ce qu’ils n’avaient pas du tout prévus.
Apres avoir prononcé des dernières paroles plutôt confuses il est mis a mort par Angron.
Une fois Angon calmer les deux flottes reparte vers Ultramar.

De retour sur son vaisseau Lorgar médite sur les dernieres parole de l’Eldar : Celui qui doit devenir le fils du Dieu du Sang. L’implant de souffrance lui déforme l’âme et la mène à la voie des Huit. Et cette voie mène au Trône des Crânes. Et il sourit devant les nouvelles perspectives qui s’offrent à lui

Conclusion

Cette nouvelle avec Apres Desh’ea et le seigneur des sable rouge fait partie de l’anthologie de présentation d’Angron.
Aaron Dembski-Bowden continue à redorer le blason des World Eaters et de leur primarque qui sous ça plume retrouve un peu leur esprit et deviennent plus que des machines de guerre psychotiques. Cette nouvelle montre aussi la capacité d’adaptation de Lorgar a la trame et la chanson du chaos.

Maître de Guerre

L’histoire du livre

Horus n’est pas tres en forme et parle tout seul

L’histoire avec un grand H

Horus est seul dans son strategium et se demande ou tout est partie de travers. Les primarques qu’il aurait souhaiter voir a ces cotés lui ont fait défaut et a la place il se retrouve a diriger une bande de déficient et de désaxés impossible a diriger et a peine possible a aiguiller dans la bonne direction.
Mais peut importe la mission de faire brulé la galaxie ne pouvait échoir a personne d’autre parce que personne d’autre n’aurait osé.
Et Horus prend a témoin le crane de son frere Férus Manus, il fera bruler la galaxie.

Conclusion

En cinq pages, John French nous fait ressentir la solitude d’Horus et ces doute (le même procéder sera repris des années plus tard avec Guilliman qui parle au crane de Marius Gage). Ce n’est pas trop mal.

Kryptos

L’histoire du livre

L’équipage du Sisypheum est toujours à la recherche de renseignement et cette fois ils attaquent une planète.

L’histoire avec un grand H

Alors que la guerre fait rage, le Sisypheum continue a livré ça guerre solitaire derrière les lignes ennemies. Aujourd’hui, ils (Sharrowkyn et Wayland) s’attaquent à une installation du mechanicus occupé par des forces Word Bearer pour leur voler un dispositif de cryptage nommé le Kryptos. Apres s’être approcher de l’objectif et c’être rendu compte qu’ils ne pourraient pas y entrer, ils ont une idée génial déclencher une explosion nucléaire pour forcer leur adversaire à évacuer et partir avec le colis^^.
Il s’avère que le colis et en fait un adepte Word Bearer horriblement muté et augmenté mais la mission se déroule sans accro et nos deux héros peuvent être contents d’eux.

Conclusion

Prélude a Engel Exterminatus, cette mission nous montre encore une fois notre duo de choc en action et nous explique comment ils ont obtenu les renseignements sur le déplacement des Emperor’s Children. Ils commencent à devenir attachant notre petit commando^^.

La Griffe du Loup

L’histoire du livre.

Bjorn « le manchot » aimerait bien trouver une arme a ça taille.

L’histoire avec un grand H

Cela fait des mois maintenant qu’il a perdu ça main sur Prospero et il commence à en avoir marre d’attendre son tour. Bjorn veut qu’on lui remplace ça main ou qu’au moins on lui donne une arme qu’il puisse manier avec son bras amputé. Mais le maitre des forges n’a pas le temps. Il y’a beaucoup de travaille à faire et un guerrier qui peut encore se battre avec un bras n’est pas prioritaire.
En quittant les forge de l’Hrafnkel, voit une arme qui lui plais et decide de partir avec.
Bjorn c’est fait fixer des griffes sur son bras et avec il a réussit à ouvrir en deux un Terminator Alpha Légion.
Bjorn le Manchot n’existe plus, maintenant c’est Bjorn Main Terrible.

Conclusion

Chris Wraight c’est pris d’une passion pour Bjorn, entre 2011 et 2014 il va écrire une petite dizaine de nouvelles de moins de 10 pages sur lui. Qui vont toute décrire un moment de la vie de ce héro space Wolves à travers les âges.

Les Voleurs de Révélations

L’histoire du livre

Apres leur fuite de Prospero, Magnus reste cloitrer et Ahriman cherche à contrer la corruption de la légion.

L’histoire avec un grand H

Alors que la cabale d’Ahriman en apprend de plus en plus sur la corruption physique qui ravage les Thousand Son et qui les promet tous a la damnation. Ils se rendent compte qu’ils ne pourront surement pas arriver à une solution sans l’aide de Magnus.
Ahriman decide donc d’aller parler a son père.
La discussion se passe mal, en premier lieu parce que Magnus est devenu persuadé qu’il n’y'a rien à faire contre la corruption et qu’il a interdit a Magnus de poursuivre son œuvre. Et ensuite parce que Magnus montre a Ahriman se qui est en train de se passer. La corruption des blood angel, la chute des Night Lord, l’attaque sur Ultramar. Et il lui dit d’attendre, qu’ils doivent choisir leurs camps mais que le moment n’est pas encore venu. Magnus avoue qu’il c’est trompé déjà une fois en se laissant abuser et qu’il ne commettra pas la même erreur cette fois il veut être sur avant de faire son choix.

Conclusion

Graham McNeill a réussit à rendre les Thousand Son encore plus complexe qu’ils avaient l’air a la base. C’est a mon avis une des légions hérétique les plus sympathiques. Cette nouvelle même si elle n’apporte pas grand-chose continue dans cette voie en montrant une légion isolée de tous trahis de toute part et ne sachant quoi faire.

La Parole Divine

L’histoire du livre

La suite des aventures de Branne et Marcus ou le duo improbable au service du Corbeau

L’histoire avec un grand H

Cela fait deux ans depuis la forteresse parfaite et la guerre menée par les Cohortes de Therion et la Raven Guard se poursuit. Mais lors du siège de Milvian les cauchemars ont repris Marcus comme apres Istvaan. Alors que l’assaut final se prépare sur la capital, Pelon fait par a Marcus de l’existence du Lectio Divinitatus et du culte imperial, en laissant entendre que ces visions viennent peut être de l’empereur.
Marcus est troublé par tout cela et au dernier moment decide d’inclure ces visions dans son plan de bataille ce qui une fois de plus sauvera tout le monde du fiasco.

Conclusion

Thorpe continu dans son écriture de l’histoire de la Raven Guard pendent l’hérésie d’Horus et met en place ces pions pour son prochain roman. Bonne petite nouvelle teinté de mysticisme avec encore une fois l’Alpha Légion en ennemie des Raven Guard.

Lucius, La Lame éternelle

L’histoire du livre

Apres l’Apothéose de son primarque et la dispersion de la légion, Lucius cherche un adversaire a ça taille.

L’histoire avec un grand H

Depuis Iydris Lucius était de mauvaise humeur, il était mort mais surtout il avait été battu et surpasser en combat singulier et ça il ne pouvait pas l’admettre.
Alors il était partie chercher les plus grands escrimeurs des légions pour les battre un par un et ça commençais par Sanakht des Thousand Sons.
Alors que le duel fait rage entre Lucius et Sanakht il devient évidant que Lucius va encore perdre… Sanakht pouvant lire chacune de ces attaques. Lucius devient fou de rage et se laissant consumé par la rage il arrive a un stade ou Sanakht ne perçois plus que la rage et plus les mouvements. Lucius s’apprête à l’embrocher mais est retenu par Ahriman qui est venu recruter Sanakht et par la même occasion Lucius.

Conclusion

C’est une nouvelle à double sens de McNeill. Elle est sensé nous présenté Lucius sur la voie qui va le conduire a l’éternité mais en même temps elle introduit la suite des aventure des Thousand Sons.

Le Chemin à huit Branches

L’histoire du livre

Changement de route pour Khârn qui passe du chemin 2carlate au chemin a Huit Branches

L’histoire avec un grand H

Khârn ce bat en duel dans les arènes de combat des World Eaters, normalement le combat aurait du s’arrêter au premier sang mais depuis l’ascension de son primarque les choses ont passablement dégénérer et une fois encore la fureur l’a pris en plein combat et il a déchiqueter son adversaire.
Il se rend compte que plus les choses ne vont plus il s’enfonce sur la route de la damnation.

Conclusion

Petite nouvelle qui ne nous apprend pas grand-chose mais qui montre que les World Eaters s’enfoncent sur la voie de Khorne.

Gardien de l’Ordre

L’histoire du livre

Cypher et Zahariel partent en mission dans le nord de Caliban

L’histoire avec un grand H

Le seigneur Cypher retourne dans les désert du nord la ou les dark angel avait livré leur combat contre le démon auparavant. Il est accompagné de Zahariel que Luther lui a assigné comme chaperon.
Arriver a l’ancienne Archologie, une sensation étrange s’empare d’eux. Cypher a un mauvais pressentiment et commence à faire demi tour mais Zahariel continue à avancer et ces pires crainte se révèle fondé l’Ouroboros est revenu…

Conclusion

Je ne sais pas trop quoi penser de cette nouvelle. Elle nous montre un Cypher peureux et un Zahariel qui ne comprend pas tout… Etrange.

Le Cœur du Conqueror

L’histoire du livre

Navigatrice su le Conqueror n’est pas une chose facile

L’histoire avec un grand H

Nisha Andrasta avait été choisit par l’empereur, elle faisait partie des 20 navigateurs qui allait se retrouver au commande des 20 vaisseaux de classes Gloriana. A l’époque elle avait été fier de cet honneur mais maintenant…
Les War Hound étaient devenu les World Eaters et la rébellion avait commencé. La rébellion contre son empereur, celui qui l’avait choisit. Et on lui demandait de ne plus suivre l’astronomican mais a la place de suivre le murmure des dieux du chaos pour ce guidé. S’en était trop pour elle, et elle a décidé de mettre fin a ces jours.

Conclusion

Dans la même veine que le reste ADB continue de tisser l’histoire des World Eaters en s’attachant à une chose à laquelle on n’a pas forcement penser. Les navigateurs et leur loyauté.

La Marque d’Infamie

L’histoire du livre

Thiel est de retour sur Calth.

L’histoire avec un grand H

Cela fait deux ans maintenant que la guerre a commencé, et Thiel est revenu. Il porte toujours le casque rouge même si ça n’a plus la même signification qu’avant.
Il est revenu pour essayer d’aider à finir la guerre mais il comprend que la guerre sur Calth est devenu inutile, c’est juste politique montrée que les Ultramarine n’abandonne personne.
Mais il n’y a plus rien a gagné sur Calth, la guerre est ailleurs. Alors apres une dernière mission il decide de repartir pour Macragge pour rejoindre le primarque et partir a la guerre.
Il est surpris d’entendre dire que Guilliman à décréter l’imperium secondus.

Conclusion

Apres la boulette d’imperium secondus ou tout le monde a pensé que Thiel était mort et remplacer par l’Alpha Légion il fallait bien une petite nouvelle pour le remettre dans le circuit. Par chance cette nouvelle est plutôt bien tournée et se laisse lire. Bien entendu c’est du Nick Kyme mais ça reste bien dans le ton.

Loup Solitaire

L’histoire du livre

Sur Velbayne, Bjorn est venu se venger.

L’histoire avec un grand H

Sur Velbayne alors que les Space Wolves combattent les démons. Bjorn se bat seul depuis que ça meutes a été massacrer par un sanguinaire. Et il est devenu un loup solitaire.
Chez les space Wolves les pertes d’une meute ne sont pas remplacer et quand le dernier membre reste vivant il devient un loup solitaire qui fait serment de mourir en combattant.
Mais parfois ils survivent…
Bjorn est l’un d’eux, il va affronter son Némésis et le vaincre en combat. Il ne sera plus le loup solitaire il va rejoindre les rangs de ça compagnie.

Conclusion

Encore une tranche de l’histoire de Bjorn, je pense qu’il va falloir que je trouve toute les nouvelles et audio book pour me lire la saga un jour.

Conclusion Général

Et bien... C’est un recueil marathon que nous avions la. J’ai fait un peu de recherche et j’ai pu faire le trie dans les nouvelles.
Ce recueil pour la plupart des nouvelles nous racontes les conséquences des précèdent livre sur un certain nombre de personnages qui ont ou vont prendre de l’importance pendent l’hérésie d’Horus.
Il y’a pas mal de tres court récit pour deux raisons : en premier c’est des transcriptions d‘audio book de 30 a 45 minutes et en second il y’a pas mal de présentation de personnages qui étaient sortie en 2012 pour le calendrier de noël.
Cela étant dit ça reste un bon recueil, les nouvelles de taille normale font le boulot et les petits récits de quelques pages nous racontent rapidement des tranches de vie.
On voit ce dessiné des groupes de personnages qu’on a (enfin moi j’ai) plaisir à retrouver. Le duo formé par Branne et Marcus fonctionne assez bien. Les aventures de Bjorn nous parlent du plus connu des héros des Spaces Wolves et les aventures du Sisypheum vont entrer dans la légende.