Le Fardeau de la Loyauté

De Les Archives Infinies
Aller à la navigation Aller à la recherche

Avant-Propos

Dernier recueil traduit en français en cette fin d’année 2020. C’est aussi l’avant dernier recueil de l’hérésie d’Horus (je ne compte pas Born of Flame comme un vrai recueil^^).
Le thème de ce recueil est la mort ou du moins le sacrifice consenti par les gens qui ont décidé de rester loyaux à l’imperium. Avec six petites nouvelles et deux novelas pour à peine 336 pages, c’est un petit volume qui nous intéresse cette semaine.

Le treizième loup

L’histoire du livre

Bulveye et la 13eme grande compagnie space Wolves est en retard pour les réjouissances de Prospero, mais ils vont foncer tête baissée.

L’histoire avec un grand H

Bulveye et la 13eme arrivent enfin sur Prospero où les combats ont déjà commencé. A peine débarqué, Bulveye accompagné de sa vieille garde rapprochée, décide de foncer à travers le dispositif adverse pour attaquer la plus grande bibliothèque de Tizca.
Il n’y a pas vraiment d’affrontement, les forces de défense planétaire ne peuvent rien faire contre une bande de space marine fous furieux qui charge. Et, à la grande surprise des space Wolves, il n’y a aucune trace des Thousand sons qui ont l’air de s’être vaporisés.

En fait, les Thousand sons sont en train de fuir la pyramide par des portails donnant sur une portion de la faille située sur Prospero. Bulveye, allant à l’encontre de tous les ordres fonce avec ses hommes à travers le portail et une fois de l’autre coté tue Izzakar Orr, le sorcier Thousand Sons qui maintenait les portails ouverts.

Tous le monde se retrouve piégé et c’est comme ça que l’on a perdu la 13eme grande compagnie.

Conclusion

C’est un audio book paru en novembre 2016.
Cette petite nouvelle ne nous apprend pas grand-chose mais elle est intéressante à plus d’un titre. Elle nous explique que c’est encore la 13eme et ces fous furieux qui ont fait les idiots (comme à chaque fois) et elle sert aussi de préquelle aux « Cendres de Prospero » (livre que je vous conseille d’ailleurs).

Exil

L’histoire du livre

Les Imperial Fist sont venus sauver les meubles sur Mars et en profitent pour exfiltrer leurs derniers alliés.

L’histoire avec un grand H

Arkham Land est resté loyal à l’empereur mais il ne veut pas quitter Mars. Sigismund a dépêché personnellement un de ses guerriers pour aller le chercher. C’est le sergent Nicanor Tullus qui se voit chargé de cette mission.
Après avoir du usé de moyens de persuasion pour faire comprendre à Arkham qu’il ne pouvait pas rester sur Mars, ou du moins pas vivant, l’exfiltration commence.
Tullus devra donner sa vie en engageant en duel un robot de classe Vorax pour permettre à Arkham de s’évader mais sa mission est un succès.

Conclusion

Nouvelle parue dans le calendrier de l’avant 2016.
L’évacuation d’Arkham Land de Mars se passe assez rapidement mais ce n’est pas ce qui rend cette nouvelle intéressante. ADB a tenté le pari d’écrire une nouvelle que l’on peut lire dans les deux sens. Du chapitre 10 au chapitre 1 ou du chapitre 1 au chapitre 10. C’est assez réussi même si ce n’est pas parfait et l’exploit fait de cette nouvelle un incontournable de l’hérésie d’Horus.

Cybernetica

L’histoire du livre

L’apprenti techmarine Dravian Klayde se trouve sur Mars au moment de la rébellion du mechanicus noir, c’est bien sa chance, toujours au mauvais endroit au mauvais moment…

L’histoire avec un grand H

Après le fiasco de l’assaut surprise sur Breg-Shei une planète tenue par des xenos pendant la grande croisade, Dravian Klayde de la Raven Guard a été grandement mutilé. La majeure partie de son corps a été remplacée par des bioniques.
Devant l’incapacité de reprendre le service actif en temps qu’incitateur, il a été décidé de le faire devenir Techmarine, et c’est pour cela qu’il se trouve sur Mars avec d’autres apprentis d’autres légions.

Mais sa malchance le poursuit et Mars ayant choisi le camp d’Horus dans la guerre qui commence, les techmarine en poste sur Mars se font attaquer et exterminer. Klayde ne doit sa survie qu’au sacrifice de son ami Iron Warrior Aulus Scaramanca.

Apres avoir survécu caché sur Mars pendant quelques temps, il finit par rejoindre les forces Imperial Fist qui font un raid pour récupérer de l’équipement et finit donc par être évacué. Pour des raisons de sécurité, il est longuement interrogé sur Luna avant d’être libéré et de devenir un chevalier errant à la solde de Malcador.

La situation s’étant dégradée au niveau galactique et Mars étant une épine pour la sécurité du système Sol, Malcador (le régent imperial), Dorn (le prétorien de Terra) et Zagreus Kane (le Fabricator general de Terra) se sont réunis pour décider du sort de Mars.
Dorn ne voulant pas sacrifier de troupes il est pour l’exterminatus pur et simple de la planète. Kane lui voudrait que la planète soit libérée même au prix de gros sacrifices.
Malcador propose une solution intermédiaire. Dravian Klayde va se rendre sur Mars et libérer la myriade Tabula (une Intelligence Abominable) et, avec son aide, purger Mars de la corruption de la chair en détruisant le Vertex Australis (un des deux Vertex permettant de stabiliser l’atmosphère de Mars).

Aussi abominable qu’il soit, le plan est approuvé et Dravian se met en route.

Après de long mois de combats, la myriade Tabula, aux commandes d’une partie de la Legio Cybernetica, progresse vers le Vertex Australis. Mais il faut se rendre à l’évidence, quelqu’un dans l’autre camp a compris l’objectif des impériaux et a fortifié le Vertex.

En effet, Aulus Scaramanca a survécu au combat et a rejoint les rangd de l’ennemi pour combattre aux cotéx de son primarque. Il a fortifié Mars en prévision d’une invasion et les Iron Warrior sont aussi tenaces que les Imperial Fist pour ce qui est des fortifications.

Au final, à deux doigt de réussir comme a chaque fois, Dravian finit par succomber.

Conclusion

Novela publiée pour la premiere fois en 2015.
Alors je dois avouer que je suis un peu déçu par cette nouvelle… Au vu du titre, j’attendais d’en apprendre plus sur la mythique Legio Cybernetica… et, au lieu de cela, on a l’histoire d’un techmarine qui se souvient d’une vieille leçon parlant d’une IA cachée sur Mars… La partie sur l’assaut de la Legio Cybernetica étant expédiée vite fait en moins de 10 pages. Ce qui est vraiment léger…

Ordo Sinister

L’histoire du livre

Les combats dans la toile se passent mal et les Custodes décident de demander l’aide de l’Ordo Sinister.

L’histoire avec un grand H

Les démons font une attaque en force dans la toile en direction de la porte de l’éternité et il faut absolument les retarder et en détruire le plus possible pour faire baisser la pression et permettre l’évacuation des troupes encore présentes dans la toile.
Le custodien Tual est allé demander l’intervention de de l’Ordo Sinister ou plutôt le sacrifice d’un de ses titans pour retenir la horde de démons.
Après avoir bien fait comprendre à son interlocuteur qu’il n’avait pas l’autorité pour lui donner des ordres ni même faire cette demande et que seul l’empereur pouvait ordonner à l’ordo Sinister, le préfet Hydragyrum de l’Ordo Sinister décide de répondre favorablement à la demande de Tual.

Le préfet et son titan vont donc se positionner dans les champs de mort, commencer à stocker un maximum d’énergie et préparer l’explosion de leur moteur. Pendant ce temps, les Custode dirigent la vague de démons sur les champs de mort.
Et, au moment où la plus grande partie de la horde ennemie est à porter le titan de l’Ordo, Sinister s’autodétruit en emportant la plus grande partie de l’armée adverse avec lui.

Conclusion

Nouvelle écrite en février 2017.
Cette nouvelle a comme avantage de nous présenterl’Ordo Sinister et son pouvoir de nullification contre le Warp mais pour le reste… Elle va à l’encontre de ce que l’on sait de la guerre de la toile. Les titans doivent être démontés et remontés pour entrer dans la toile par la porte de l’éternité donc il est impossible de faire entrer un titan même de l’Ordo Sinister en urgence parce que les choses vont mal.

Le Cœur du Pharos

L’histoire du livre

Le scout Oberdeii qui avait eu une prémonition de l’arrivée des blood Angel grâce au Pharos a encore fait un rêve étrange.

L’histoire avec un grand H

Alors qu’ils sont en mission de cartographie dans les entrailles de Pharos, l’escouade de scouts d’Oberdeii se trouve assaillie de visions. Le Pharos a été activé alors qu’ils se trouvent à l’intérieur de la montagne ce qui fait qu’ils sont touchés par la puissance du phare.
Oberdeii a encore une fois des visions mais cette fois si ce n’est pas l’arrivée des Blood Angel qu’il pressent mais celle de l’ennemi.
Le primarque des Dark Angel est mis au courant mais décide que ce n’est pas vraiment important et qu’il est inutile d’augmenter la sécurité du Pharos.

Conclusion

Audio Drama de 2016.
Il ne se passe rien du tout pendant cette nouvelle, c’est un échange entre le primarque des dark angel et plusieurs témoins de visions alors qu’ils se trouvent sur Sotha. En fait la lecture n’est pas mal mais le résumé tiens en moins de 5 lignes…
On y apprend qu’Oberdeii a encore eu une vision et, comme on a lu le roman « Pharos », on voit de quoi il parle. On a le sentiment que El ’Jonson a compris aussi la menace mais ça ne l’intéresse pas de s’en occuper. La seul chose drôle c’est quand Jonson explique que mentir c’est mal mais que ce n’est pas une raison pour dire la vérité.

En fait cette nouvelle se place quelques minutes avant le roman Pharos. Quand Oberdeii sort de son débriefing au début de Pharos. C’est le sujet de la nouvelle.

Le Roi Loup

L’histoire du livre

Les space Wolves sont toujours bloqués dans la nébuleuse d’Alaxxes, impitoyablement poursuivis par l’Alpha Légion.

L’histoire avec un grand H

Alors que Leman Russ est de plus en plus mutique et renfermé sur lui-même, le premier capitaine Gunnar Gunnhilt prend le commandement d’une deuxième tentative pour briser l’encerclement de l’Alpha Légion, mais une nouvelle fois les spaces Wolves sont repoussés avec pertes et fracas.
La situation à bord de la flotte des Fenrisiens est de plus en plus tendue, et alors que Russ a convoqué Bjorn « le manchot » pour étudier la situation avec lui, Gunnar et plusieurs des capitaines pensent à stopper leur fuite et à mourir les armes à la main dans un dernier combat suicide.
Mais, à l’insu des deux flottes en présence, une troisième force est à l’œuvre. Un contingent de dark angel a trouvé refuge dans la Nébuleuse et espionne les flottes en présence pour déterminer qui est loyaliste et qui est hérétique.
Une fois les allégeances découvertes, les Dark Angel se rangent aux cotés des spaces Wolves et chassent l’Alpha Légion.
Après un échange entre Russ et le maitre de chapitre Althalos des Darks angels. Russ apprend que Luther, depuis qu’il a été renvoyé sur Caliban par Jonson ,a suivi les ordres à la lettre et continue de former des space marine pour les positionner au point stratégique de l’espace. De son coté, Russ met au courant les dark angel de l’hérésie d’Horus.
Après avoir effectué les réparations, les flottes décident de se séparer. Les space Wolves font route vers Terra et les dark angel retournent vers Caliban pour y chercher de nouveaux ordres.

Conclusion

C’est une nouvelle parue en édition limitée en octobre 2015 et qui a été incluse dans le noël des primarque de 2016.
Chris Wraight, le spécialiste des space Wolves, a encore frappé. Il se permet de reprendre exactement l’histoire où il l’a laissé dans le roman White Scare. En fait, vous pourriez même commencer à lire White Scare et ; au moment où Jaghataï decide de ne pas aider les space Wolf, vous lâchez le livre et commencez le Roi des Loup.
L’histoire nous montre l’évolution de Leman Russ qui commence à penser à l’avenir de la légion. D’ailleurs, sa façon de faire me laisse entrevoir une hypothèse à sa disparition. Dans cette nouvelle, il laisse entendre que la légion doit évoluer et que Bjorn est le pivot de cette évolution. Que les anciens ,trop pétris de mythes, doivent laisser leur place.
Quand il part pour sa grande chasse, il part avec les anciens de la légion et ne laisse que Bjorn derrière lui.
L’intervention des dark angels, et ce qu’elle implique, laisse songeur sur ce qui aurait pu être ecrit sur cette légion, un livre sortira peut être pendant le siège de Terra ou plus tard ?
Il y a des dark angel cachés un peu partout dans des groupes de combat très puissants (ils ont une station de combat Rimini).

A noter qu’il n’y a pas de duel entre Russ et le maître de chapitre des dark angel, à la grande surprise de Russ.

La succession binaire

L’histoire du livre

Le mechanicus traverse la pire crise de son existence et le conseil de Terra n'a pas l’air de se rendre compte qu’il est en train de pousser le reste des loyaliste dans les bras de l’ennemie.

L’histoire avec un grand H

La bureaucratie impériale a déjà commencé à faire peser son poids sur l’imperium et l’effort de guerre contre Horus en est grandement ralenti. Mais ce n’est pas la pire des menaces qui pèse sur Terra. En effet, la force du mechanicus, resté fidèle à l’imperium, se pose de plus en plus de questions. Elles n’ont aucun pouvoir au sein de l’imperium est sont traitées au mieux comme des serviteurs. De plus, depuis le schisme, il y’a deux Fabricator general ce qui fragilise la position du Fabricator resté loyal à Terra.
L’ambassadrice Vethorel a un plan pour changer tout ça mais c’est un quitte ou double. Si ça ne marche pas cela détruira le mechanicus à jamais.
Dans un premier temps, elle a demandé au conseil de Terra la création de l’adeptus
Mechanicus et de l’adeptus Titanicus et de leur donner un siège au conseil. Devant le refus de la haute assemblée, elle s’apprête à plaider sa cause mais le conseil de Terra ne l’entend pas comme ça et essaye de passer outre l’autorité du mechanicus sur les légions titaniques.

Jouant le tout pour le tout, Vethorel ordonne à un titan Warlord de venir se poster devant l’entrée de la salle du conseil pour appuyer sa demande. L’arrivée d’un monstre de guerre de plusieurs dizaines de mètres de haut met un terme à la négociation et l’Adeptus Mechanicus est créé.

Conclusion

La nouvelle sonne comme un résumé d’un livre. La dégradation des relations entre le mechanicus et terra est bien abordé mais en moins de 30 pages ça va vraiment trop vite. Je n’aime pas vraiment les livres d’Annandale mais je pense que, là, il y aurait eu un bénéfice à avoir une centaine de pages.

Perpétuel

L’histoire du livre

Oll Persson et son petit groupe de réfugiés continue son chemin à travers le Warp et les époques.

L’histoire avec un grand H

Après six ans de voyage à travers le Warp et le temps grâce a l’Athame, Persson est coincé dan la ville d’Andrioch au 23eme millénaire. Mais il s’est avéré que c’est un cul de sac, la boussole temporelle ne lui indique plus de chemin à suivre et son ami John Gramaticus lui a bien spécifié de ne jamais revenir en arrière pour pas être détecté.

Mais les ennuis finissent par les rattraper et un légionnaire de l’Alpha Légion parvient presque à capturer Persson.
Celui-ci decide donc de tenter un voyage au jugé sans se servir de la boussole temporelle pour échapper une nouvelle fois à ses poursuivants.

Conclusion

Même si cette nouvelle n’apporte rien de bien nouveau, ça fait plaisir de retrouver Oll Persson et sa bande.

Conclusion Générale

Même ci certaines nouvelles ne sont pas mal, cela reste un recueil plutôt moyen au niveau de la qualité et plutôt faible au niveau du Lore apporté à l’Hérésie d’Horus.
Autant certains recueils était indispensables pour comprendre mieux l’Hérésie et les romans, autant le fardeau de la loyauté n’apporte rien.
Je dois quand même nuancer tout cela.
Les deux nouvelles sur les spaces Wolves approfondissent les personnages de Leman Russ et de Bulveye mais surtout de Bjorn et de la légion des space Wolves.
La nouvelle à double sens de lecture est un bon exercice de style.
Pour le reste, rien de vraiment transcendant.