Vulkan est Vivant

De Les Archives Infinies
Aller à la navigation Aller à la recherche

Avant-Propos

C’est a Nick Kyme le spécialiste des Salamanders qu’il revient l’honneur d’écrire leur veritable entrée dans l’hérésie d’Horus ou du moins dans la série de livre alors qu’on est déjà au volume 28 et qu’ils n’ont eu droit qu’a une seul nouvelle (pas vraiment folle) de ce même auteur.

L’histoire du livre

Alors que les derniers de ces fils se battent pour saigner une dernière fois les légions renégates en mémoire de leur primarque perdu, Vulkan est vivant et prisonnier de son frère Curze.

L’histoire avec un grand H

Apres le massacre d’Istvaan V, le primarque Vulkan c’est fait capturer par Curze qui a décidé de le torturer pour régler un vieux compte en suspend entre les deux primarques.

Dans le même temps, Erebus regagne son vaisseau spatial dans un triste état après deux confrontations plutôt douloureuses, une avec Khârn qui lui a couté un bras et ensuite avec Horus qui lui a couté la peau du visage. Juste avant de passer entre les mains de l’apothicaire il donne ces dernieres instructions à Elias son bras droit.

N’ayant pas tout compris ou ayant décidé d’exécuter les ordres de son maitre pour suivre ces propres plans, Elias part pour la planète Traoris pour y chercher une arme capable de mettre fin a la guerre. Sans se douté qu’il est suivit par des membres de se qui sera connu plus tard sous le nom de légion brisé et que dans le même temps quelqu’un d’autre et déjà a la recherche de l’artefact.

Pendant ce temps la sur le Nighfall Curze continue de torturer physiquement Vulkan mais commence à être lasser par ça capacité a ressuscité. Il décide donc de passer à la torture psychologique.

Sur Traoris John Gramaticus, car oui la Cabale est encore une fois de la partie, récupère l’artefact qui s’avère être une lance de fulgurite et s’apprête à se sauver au nez et a la barbe des Word Bearer qui sont en train de sacrifier la population.
Mais c’était sans compter sur le traqueur Narek qui le prend en chasse et recupere la lance. John ne doit la vie sauve qu’a l’intervention d’un groupe de Salamander commandé par Numeon venu régler ces comptes avec les Word Bearer.

Curze commence à dévoiler ces veritable intention à son frère. Il veut le brisé et lui prouver qu’il ne vaux pas mieux que lui. Que malgré le vernis de la respectabilité Vulkan n’est qu’un monstre et une arme brutale.
Il lui fait revivre la campagne de Kharaatan ou les Night Lord ont massacré la population a la grande colère des Salamanders et ou Vulkan a finit par perdre son sang froid et incinérer un eldar qui c’était rendu.
Mais malgré tout rien n’y fait et Vulkan continu à résister même si ça santé mental en prend un grand coup.

Sur Traoris la traque entre les Word Bearers qui veulent mettre la main sur Gramaticus et Gramaticus aidé des Salamanders qui veulent récupérer la lance et tuer Elias continue de plus belle. La traque est sanglante mais a se petit jeu les Word Bearer ont bien plus de ressource et Gramaticus finit par être tuer et ressuscité.
C’est a se moment qu’Eldrad le contacte et lui propose de se retourner contre les plan de la Cabale et de sauver le genre humain. Il peut le libérer du pouvoir que possède la Cabale sur lui et il lui explique que l’acuité n’est pas le seul chemin à suivre.

Sur le Nighfall, Eldrad prend aussi contacte avec Vulkan et lui dit qu’il doit vivre et retourner sur Terra pour garder la porte. Il n’a pas le temps de lui en dire plus avant que Vulkan ne sombre un peu plus dans la folie.
Curze continue à le torturer en lui faisant revivre le massacre d’Istvaan V et une fausse mission de secoure qui le libère mais n’est qu’une illusion.
En désespoir de cause Curze finit par confronter Vulkan mais perd le combat et Vulkan arrive à se téléporter hors du vaisseau et tombe dans l’atmosphère d’une planète inconnu.

Sur Traoris la traque est terminé et les Salamanders ont été exterminé ou mis hors de combat. C’est l’heure de gloire d’Elias qui recupere enfin la lance de fulgurite.
Mais Erebus arrive et tue Elias qui n’a rien compris et redonne la lance a Gramaticus pour que celui si puisse accomplir ça mission. Donner la lance a Curze que ce dernier puisse tuer Vulkan.

Personnages

La XVIIIe légion, les Salamanders

Vulkan, Primarque, ‘‘le Seigneur des Dragons’’ prisonnier à bord du Nighfall il est torturer pendent environ un an par Curze avant de réussir à se libérer en se téléportant hors du vaisseau directement en orbite au dessus de Macragge.
Sur Kharaatan il a tué une enfant eldar sans défense et ça l’a durablement marqué. Apres cette campagne il a changé et surtout il n’a jamais pardonné à Curze le massacre de la population entière.

Artellus Numeon, Capitaine du Brasier et écuyer de Vulkan, Il a survécus au massacre d’Istvaan V et a conduit un groupe de survivant a bord du Fire Ark, ils se sont échappés du système.
Il reste hanté par le fait d’avoir abandonné Skatar’var pendant ça fuite. Il reste persuadé que Vulkan est vivant.
Ils ont suivit une force de Word Bearer sur Traoris, en pensant les empecher de souiller la planète. Mais après avoir découvert les but d’Elias, il décide d’aider et de ce servir de Gramaticus et de la fulgurite pour appâté l’apôtre noir. Il sera vaincu par Elias après avoir été trahis par Gramaticus.

Leodrakk, Garde du Brasier, il en a voulu a Numeon d’avoir abandonné Skatar’var et il ne croit plus vraiment que Vulkan soit vivant. Il ne cherche plus que la mort dans un combat vengeur contre les légions renégates. Il dirigera la mission suicide de diversion sur le spatioport.

Skatar’var, Garde du Brasier, il est encore vivant sur Istvaan V quand Numeon et Leodrakk évacues mais refuse de leur donner ça position pour les empecher de sacrifier leurs vies en venant le chercher. Il sera torturé par Curze.

Nemetor, Capitaine, 15e compagnie de reconnaissance Vulkan le croyait mort sur Istvaan V quand les Salamanders ont pris de plein fouet la bombe atomique lancer par les Iron Warriors mais il a été récupérer et torturer par Curze.

La VIIIe légion, les Night Lords

Konrad Curze, Primarque, ‘‘le Night Haunter’’ il a capturé Vulkan sur Istvaan V et il veut le faire sombrer. En fait depuis l’incident de Kharaatan (154-6) Curze veut prouver à Vulkan qu’il ne vaut pas mieux que lui.
Il est déjà a moitier fou et après avoir torturé physiquement Vulkan pendent des mois il commence à le torturer psychiquement … (Curze passe d’ailleurs son temps depuis Istvan V à torturer des survivants)

La XVIIe légion, les Word Bearers

Erebus, Apôtre noir, premier chapelain en disgrâce, il c’est fait remettre en place par Lorgar après Calth mais a continuer à vouloir jouer ça propre partition et a été dénoncé a Kharn par Lorgar pour avoir tué Argel Tal, il va se faire corriger par Khârn et aura juste le temps de fuir avant de se faire tuer, mais il y perdra un bras.
Apres l’échec de Signus Prime il prend de haut Horus et se fait dépecer.
Au début de ce roman il vient juste de rejoindre les soins intensif sur ça barge après toutes ces émotions et confis une mission a son apprenti Elias.
Mais ce dernier n’a rien compris et ça force Erebus à intervenir.

Valdrekk Elias, Apôtre noir, lié au service d’Erebus, c’est parce qu’il n’a pas compris le message d’Erebus que toute cette sombre histoire a commencé.
Quand Erebus reviens couvert de sang et a moitier mort sur ça barge, Elias recueil les mots de l’apôtre qui lui donne une leçon à tirer de ce qui viens d’arriver. « Aiguise nos armes et émousse les leurs. »
Erebus lui dit qu’il faut guider les primarques rebelles et affaiblir les primarque loyaux mais Elias comprend qu’il faut aller chercher des armes pour être plus puissant.
Secrètement il se verrait bien prendre la place d’Erebus mais il se fera tuer pour trahison et incompétence.

Barthusa Narek, Traqueur, ancien guerrier d’escouade Vigilator, les vigilator sont les scouts des Word Bearers. Il a été blessé sur Istvaan V et il a du quitté le corps des Vigilator. Il est entré au service d’Elias comme traqueur. Il n’aime pas du tout ce qu’est devenu ça légion. Il lui est fidèle a ça légion. Il croit aux dieux du chaos mais ne les adore pas.
Il finira par lâcher Elias et partir a la poursuite des Salamanders juste pour venger les morts.

Personnel extérieur aux légions

Seriph, Commémoratrice Elle faisait partie des commémorateur attaché aux Salamander et Vulkan l’avait choisit pour rester auprès de lui. Elle sera tuer sur Kharaatan par un bolt perdu des Night Lords se qui déclenchera la fureur de Vulkan

Caeren Sebaton, Archéologue frontalier, Il mène des fouilles sur Traoris. En fait c’est Gramaticus en mission pour la Cabale qui cherche la lance du Fulgurite. Il va avoir du mal a la trouvé et une fois trouvé une course poursuite s’engage entre lui, les Salamander et les Word Bearer.

Eldrad le contactera pour lui proposer un plan alternatif a la destruction de l’humanité.
Alors qu’il semble être allier avec les Salamanders à la fin du livre il va trahir Numeon et Erebus va le laisser partir.

Les Salamanders

Amène-l’Aube : c’est le marteau de Vulkan

La garde du brasier : c’est la garde rapproché du primarque, ils ont un tempérament de feu (même si on considère qu’ils sont des Salamanders). Ils sont beaucoup plus nerveux que le reste de la légion.

Les Pyroclastes : Spécialiste du combat par le feu ils portent deux lances flammes sur leur gantelet énergétiques.

La cabale

La cabale a envoyé John Gramaticus en mission (c’est pour ça que ce n’est pas lui qui va chercher la confesseuse des Word Bearers) sur une planète ou était passé l’empereur pour rechercher une arme en fulgurite. La fulgurite est une éclaire cristallisée lancé par les doigts de l’empereur en personne. C’est la seul chose qui peut tuer Vulkan qui est un perpétuel lui aussi. La cabale veut empecher Vulkan de devenir le gardien de la porte.

L’Eldar mystérieux

On a enfin la confirmation que l’Eldar mystérieux du triomphe de fer et bien Eldrad et qu’il veut sauver Vulkan et court-circuité la cabale.
Apparemment il libère John Gramaticus de l’asservissement de la cabale et lui rand son libre arbitre. (Avant il était capable de faire des choses en dehors de la cabale mais il devait suivre leurs ordres). Eldrad veut que Vulkan vive pour devenir le gardien de la porte sur Terra.

L’oracle

Erebus a une conversation avec un démon de Tzeentch qu’il nomme l’oracle (l’oracle de Tzeentch c’est Kairos Fateweaver). Qui lui dit de sauver Gramaticus et de le laisser partir. Erebus lui demande si ça peut tuer Vulkan et Kairos lui répond oui.

L’avenir de Vulkan

A La cabale : elle veut le tuer pour l’empecher de garder la porte sur Terra
B Erebus : il veut le tuer pour émousser les armes de l’imperium, pour lui les primarques sont seulement des armes.
C Eldrad : il veut sauver Vulkan pour qu’il puisse garder la porte. Et il veut aussi contrer les plans de la Cabale.
D Tzeench : il veut aider Gramaticus à continuer ça route.

Barthusa Narek Vs Argel Tal

Attention j’adore le personnage d’Argel Tal mais quelque chose m’a toujours un peu ennuyé chez lui.
Il a toujours dit qu’il aurait préférer ne pas connaitre la vérité mais que la vérité étant ce qu’elle est même si ça ne lui plais pas il va la défendre.
Du coup il commet des atrocités contre son grès…

Narek lui aussi connait la vérité, il a vue les démons il croit que les dieux du chaos existe mais malgré tout il ne se soumet pas a eux. Il se bat pour ca légion mais ne fait pas de sacrifice.

Au final je trouve Narek plus clean qu’Argel Tal^^

Conclusion

Je connaissais un peu l’histoire de Vulkan, fait prisonnier après Istvaan V et torturer par Curze, après je ne me suis jamais intéressé a la façon dont il devait s’échapper.
Connaissant un peu Kyme aussi j’avais pensé à un raid général de 300 pages mené par des Salamanders au milieu d’une horde d’ennemie…
Et le moins que je puisse dire c’est que je suis agréablement surpris du contenu du livre.

On en apprend plus sur la relation compliqué entre Curze et Vulkan.
On en apprend un peu sur les Salamanders et beaucoup sur ce qui leur est arrivé sur Istvaan V (encore un petit effort et on va avoir Istvaan V vue par chaque légion)
Et la cabale est de retour pour jouer un mauvais tour (oui fallait que je la fasse depuis que ça m’a traversé l’esprit).

Du coup le livre est bien et se qui ne gâche rien c’est qu’il est un peu plus court que les précédents du coup il va a l’essentiel.

Seul petit point noir apparemment Vulkan a la fin du livre s’écrase sur Macragge en se téléportant depuis le Nighfall mais normalement à ce moment de l’histoire Curze est en train de foutre le bordel sur l’invincible Reason et le Nighfall n’est pas encore en orbite de Macragge…
Mais je suis sur qu’une pirouette scénaristique va venir sauver Kyme. (On rigole on rigole mais n’est pas McNeill qui veut^^).