Son Dernier Ordre

De Les Archives Infinies
Aller à la navigation Aller à la recherche

Avant-Propos

Encore un choix de traduction hasardeux pour le titre du livre. La traduction aurait du être son dernier commandement. Dans le livre il est plusieurs fois fait référence au dernier commandement mais aussi au dernier ordre de Wilder et de Gaunt. Un jeu de mot qui marche en anglais mais pas en français.

L’histoire

Le groupe de Géreon revient et ce n’est pas sans poser de problème. Ils auraient du rester mort ça arrangeais tout le monde. Que vas t’il se passer pour eux et pour le premier et unique ?

L’histoire avec un grand H

Alors que la guerre fait rage dans les cités-étages d’Ancreon Sextus, un groupe d’hérétique va se faire exécuté dans le camp d’internement Xeno. Mais tout ne se passe pas comme prévus et les hérétiques maitrise le commissaire venu les exécuté ainsi que son escorte et demande à voir le seigneur général Van Voytz.
Il s’avère que ces soit disant hérétiques sont en fait Gaunt et le groupe de fantômes envoyer sur Géreon qui sont enfin de retour après plus de 18 mois.

Leur retour ne se passe pas aussi bien que prévus. Le commissariat et l’inquisition pense qu’on devrait les exécuter pour éviter toute contamination par le chaos. Et après un procès vite expédié ils ne doivent la vie qu’à l’intervention de Van Voytz et aux révélations de Crik.

Apres le procès les fantômes sont renvoyer a leur nouveau régiment, le premier de Tanith a fusionné avec le 81eme Belladon et Gaunt et affecté au régiment venus de Fortis Binaris. Le retour des héros ne se passe pas tres bien et ils ont du mal à revenir à une activité normal mais fond de leur mieux (sauf Rawne).

De son coté Gaunt tout a accomplissant sont travaille de commissaire avec diligence, commence à trouver que quelques chose cloche sur Ancreon Sextus, et mène ça petite enquête. Il demande l’aide de Rawne et de Mkoll au grand dame du colonel Lucien Wilder qui commence à se dire que le contrôle de son régiment lui échappe.

La terrible vérité finit par éclaté, Ancreon Sextus est un énorme piège, il n’y a pas de cité à prendre ni de force du chaos à combattre sur la planète. Elles sont acheminé petit a petit depuis Morlond par des portails Warp dans le but de retenir et de saigné a blanc les troupes imperial.

Le repli de la planète est ordonné et dans un dernier baroud d’honneur le colonel Wilder se sacrifiera pour permettre l’évacuation des dernier Tanith en laissant le commandement du régiment à Gaunt.

Personnages

Marechal Sautoy : il était colonel à l’époque de Fortis Binaris et est un des rares survivants de l’explosion du véhicule de commandement du seigneur général Dravere.

Inquisiteur Lornas Welt : c’est un inquisiteur de l’ordo Xenos qui est tres intéressé par le fait que Gaunt ait résisté à la corruption du chaos. Ils cherchent donc à en apprendre plus…

Commissaire général Viktoria Balshin : Elle est l’une des rares femmes à avoir atteint ce rang. Elle veut exécuter Gaunt pour corruption. La corruption du chaos et le moyen de l’éradiquer est une idée fixe pour elle.

Commissaire suppléant Nahum Ludd : Il est né sur Balhaut. Il travaillait au centre de détention de Xeno et c’est le seul à avoir fait confiance à Gaunt au départ. Par la suite il espionnera Gaunt pour le compte de Balshin mais finira par revenir dans le droit chemin et sera affecter aux fantômes de Gaunt.

Les Fantômes

Gaunt : C’est le personnage qui évolue le plus dans ce livre. On le voit se comporter en parfait commissaire, et prendre son rôle tres au sérieux. Abnett ce sert de Gaunt pour nous montrer le travail d’un commissaire au quotidien avant pendent et après la bataille.

Eszrah Ap Niht, Eszrah la nuit, il c’est imposé le devoir de sauver Gaunt et de le maintenir en vie. Il ne le quitte jamais. Il a beaucoup de mal a comprendre le mode de fonctionnement des impériaux mais il fait de son mieux pour s’adapter et apprendre à parler le bas gothique.

Feygor il meurt au court de la bataille final après avoir essayer de détruire le portail Warp.

Kolea il est major est représente les fantômes auprès de Wilder.

Meryn il devient capitaine mais à peur que ça place ne soit remise en question avec le retour de Rawne

Domor il devient capitaine

Arcuda il devient capitaine

Commissaire Victor Hark : refuse d’exécuté des soldats qui prennent la fuite mais exécute leur officier quelque temps plus tard. Il part du principe que si l’officier qui les dirige est incompétent alors il ne peut pas sanctionné les hommes.

Major Braden Baskevyl : il est le commandant en second de Wilder et après la mort de celui-ci sur Ancreon Sextus il deviendra le principal représentent des Belladon auprès de Gaunt.

Colonel Lucien Wilder : il est le colonel qui dirige le 81/1. Il est charismatique, compètent et apprécié de ces troupes. Il a peur que le retour de Gaunt ne complique les choses mais il n’en est rien. Il se sacrifiera à la fin du livre pour permettre la retraite, et redonnera le commandement des fantômes à Gaunt.

Commissaire Novobazky : c’était un commissaire particulièrement charismatique qui aimait raconter des histoires glorieuses pour encourager les troupes. Il resta au coté de Wilder pour retarder les troupes du pacte de sang et permettre l’évacuation.

Régiment de la garde

81eme Belladon : Formé 2 ans avant le début de la croisade, il était constitué de 8000 hommes. Sur Khan III le régiment connait ces plus grand fait d’arme mais en ressort exsangue, plus de 6000 morts et des centaines de blessé. Ils ne sont plus en état de combattre et seront fusionné avec le premier de Tanith.

Régiment blindé d’Hauberkans : c’est un régiment de tank nouvellement formé qui en est a ça premiere affectation et qui est commandé par Gadovin. Non seulement il n’avance pas sur l’objectif désigné mais au court de leur déroute il écrase un ou deux Belladon. Et ensuite Gadovin demande une frappe aérienne sur la position que tiennent le 81eme/1er. Gadovin sera exécuté par Hark.

41eme Kolstec : surnommé les purs et durs

Les marteleurs de Kolstec : ont participé à la bataille de Balhaut.

1er 2eme 3eme Fortis Binaris : Ils font partie de la lever de régiment qui a eu lieu après la reprise du monde forge. Ils ont gardé de mauvaise habitude et son cannibale.

Conclusion

On aurait pu penser qu’après le traitre le livre suivant traiterait de la résistance sur Géreon mais Abnett a décidé de garder une part de mystère et de passer directement au retour de Gaunt à la civilisation. C’est un peu spécial comme livre parce qu’au final tout le monde est gentil. Il aurait été tellement facile pour Abnett de montrer un colonel Wilder totalement amoral qui en fait baver au Tanith et voir Gaunt arriver en sauveur alors que la non. Dans ce livre et depuis el début du cycle il aborde de plus en plus les problèmes moraux liés à l’imperium et au chaos. J’ai l’impression qu’Abnett continue son apprentissage de l’univers de 40K et a s’approprier de plus en plus d’éléments du monde futuriste. Le fit qu’il change de façon d’écrire (je sais pas si je peux dire ça), on est passer de nouvelle en vrac, ensuite des nouvelles remis dans un contexte, puis un vrais romans et encore après des romans qui se suivent, un roman totalement anachronique et pour le prochain une suite d’histoire courte formant un roman ; fait que la série reste tres vivantes.