Le Serpent et la Sainte

De Les Archives Infinies
Aller à la navigation Aller à la recherche

Avant-Propos

Sorti juste après le nouveau recueil « La Guerre de Sabbat » ce gros volume de 412 pages est le premier d’une série de livres qui doit parler de la croisade des mondes du Sabbat mais vue par d’autres troupes impériales que les Fantômes de Gaunt.
Alors même si j’espère que ce livre sera une bonne mise en bouche pour la nouvelle série, je ne suis pas très rassuré parce que j’ai été plutôt calmé par le recueil qui n’a pas déclenché autant d’intérêt chez moi que la série originale.

L’histoire du livre

L’histoire se déroule un peu avant le début du « maître de guerre » sur Urdesh en parallèle des aventures des fantômes de Gaunt. Nous voyons les événements décrits au début du maître de guerre sous un nouveau jour.

L’histoire avec un grand H

Partie I: Serpents en traque.
A son arrivées sur Urdesh, la Sainte, avec l’aide du maître de guerre Macaroth, a permis de rétablir la situation et de lancer des contre-attaques contre les forces du chaos. Mais petit à petit, alors que le maître de guerre prend de plus en plus de recul et laisse son quartier général gérer les combats, la Sainte en est réduit à un rôle de figurante. Elle ne participe plus aux combats et ne peut même pas approcher la ligne de front.
Mais les choses vont changer, le lieu où elle est cachée a été découvert par l’ennemi et elle décide de se rapproché de Ghereppan à cause d’une vision.

Pendant ce temps là, deux escouades d’Iron Snake accomplissent une mission secrète en vue d’une offensive qui ne verra pas le jour à cause du changement tactique imposé par les mouvements de la sainte.

Partie II: Warp et barbelés
L’arrivée sur le front de la Sainte ne passe pas inaperçu dans le camp impérial, et la population et l’armée sont remotivés pour repartir à l’assaut. Mais encore une fois, la Sainte perd du temps en restant en périphérie du front.
Et les forces du chaos tentent encore une fois de la tuer. Mais cette attaque est une ruse pour la forcer à se replier dans un piège.

Partie III: La Flamme d’Hagia
L’attaque du camp de réfugiés était une diversion pour permettre à un fer de lance de space marines du chaos de venir tuer la Sainte.
Mais la ruse est éventée et alors que les combats font rage autour de la Sainte, des renforts impériaux sont déroutés sur Ghereppan pour porter un coup fatal aux hérétiques.
C’est à ce moment que la Sainte se trouve investie de ses pouvoirs divins, et, grâce à eux, elle parvient à tuer le champion du chaos qui menait l’assaut.
Le Miracle de Ghereppan venait de commencer…

A suivre.

Personnages

La Legio Invicta

Princeps Maximus Pietor Gearhart : c’est la fin d’un grand homme. Il était déjà vieux avant les événements d’Orestes (voir le livre Titanicus) mais il a complètement perdu pied. Il est « mort » la seul chose qui prouve qu’il a encore une activité cérébrale c’est que le titan qu’il dirige arrive encore à bouger mais c’est tout.

La Sainte

Sainte Sabbat, également appelée la Béati, après les événements d’Herodor. Elle a rejoint le seigneur de guerre Macaroth sur Urdesh pour combattre Sek mais Macaroth et son état major ne l’entendent pas ainsi et elle est reléguée loin du front. Elle va avoir une vision de l’empereur et va partir à la reconquête de Ghereppan.

Colonel Iovin Mazho, Quatrième Régiment Urdeshi d’Infanterie Légère, son attaché militaire, il a été détaché auprès de la Sainte un peu contre qa volonté. Il aurait voulu continuer à combattre avec son régiment. Il considère que la sainte n’a pas sa place sur le champ de bataille et qu’elle devrait rester loin pour motiver les troupes et surtout éviter que l’ennemi ne massacre des hommes pour essayer de la tuer. C’est le membre de sa suite qui est le plus franc avec elle et qui lui dit toujours ce qu’il pense.

Capitaine Brey Auerben, 10ème régiment d’avant-garde jovani, sa conseillère tactique, elle a été grièvement blessée et brûlée par une explosion chimique sur Morlond pendant la guerre. Elle a du mal à parler et utilise parfois une sorte de respirateur. Elle a été détachée dans la suite de la Sainte par Macaroth.

Soldat Brin Milo, Premier et Unique de Tanith, son conseiller : un conseiller de l’ombre de la sainte. Personne ne sait vraiment d’où il vient et il est très mystérieux avec sa cornemuse.

Sœur Yulla Kassine de l’Adepta Sororitas, sa conseillère, elle fait partie de la suite de la sainte. Elle a été envoyée par l’Adeptus Sororitas et ne contredit jamais la Sainte.

Astra Militarum

Macaroth, Maître de Guerre de la Croisade des Mondes de Sabbat : il a peu à peu disparu du commandement de la croisade. Le capitaine Priad des Iron Snakes se demande s'il n’aurait pas été tué ou remplacé dans le plus grand secret (la réponse se trouve dans le cycle la victoire des fantômes de Gaunt).

Générale Illin Grawe-Ash, commandante, théâtre d’opérations de Ghereppan, elle avait un plan pour prendre Ghereppan avec l’aide des Iron Snakes mais l’arrivée de la sainte sur le champ de bataille va précipiter les événements et l’empêcher de mener à bien ses plans.

Compagnie de Fortune

Ghelon, prédicateur et chef d’une compagnie de fortune il a fait partie des compagnies de fortune et a ensuite rejoint la suite de la sainte pendant un moment avant de partir pour combattre à Ghereppan.

Zhiery et Lyass : ils faisaient partie eux aussi des compagnies de fortune, ces compagnies qui se sont spontanément formées pour résister aux troupes du chaos. Mais l’astra Militarum et surtout le commissariat n’ont aucune confiance en eux ni aucune reconnaissance et au mieux quelques uns sont renvoyés à la vie civile mais la plus grande partie ont été exécutés ou condamnés aux légions pénales. Ils vont être sauvés par le sergent Symeon de l’escouade Erasmos qui refuse de les laisser mourir noyés.

Iron Snake

On n’apprend pas grand-chose sur le chapitre en lui-même : il est basé sur Ithaka, il a été formé au cours de la deuxième fondation et il semblerait que ça soit des successeurs des Ultramarines (leur symbole de chapitre est le même que celui de la 6eme compagnie pendant l’Hérésie d’Horus).
Leurs escouades sont appelé esdes Phratry, elles possèdent une bannière, une histoire et une arme artefact chacune.
Le livre fait référence aux événements qui se sont déroulés pendant les récits du livre « Brother of the Snake » mais rien n’est vraiment approfondi.

Frère-capitaine Priad : il est devenu capitaine vers la fin des événements de Brother of The Snake. A ce titre, il dirige le contingent d’Iron Snakes sur Urdesh. Il a deux missions : en premier protéger la sainte et ensuite permettre à la croisade de gagner du terrain.
Au début de la croisade, les maîtres de guerres successives se contentaient de lui soumettre des requêtes d’intervention. Il n’est pas vraiment d’accord avec la tournure que prennent les événements mais il se contente de faire ce pourquoi il a été créé. Protéger l’imperium et tuer ses ennemis.

Techmarine Pyrakmon il était avec Crethon dans le thunderhawk qui a été abattu au dessus de la colonne ennemie. On ne sait pas ce qu’il est devenu.

Épistolaire Hamiskora C’est lui qui va découvrir la véritable fonction des Lekt dans l’armée du Magister Anakwanar Sek. Mais après cette intervention il n’intervient plus dans l’histoire.

Escouade Damoclès

Elle est dirigée par le Frère-sergent Xander secondé par l’Apothicaire Khiron.
Holofurnace, Aekon, Andromak, Dyognes, Kules, Natus, Pindor, Scyllon, Crethon forment le reste de l’escouade.
C’est l’ancienne escouade du Capitaine Priad, dans les événements contés dans « Brother of the Snake » on peut suivre sa carrière de simple soldat à sergent d’escouade puis capitaine.
Aujourd’hui elle est commandée par le sergent Xander qui était le second de Priad.
L’escouade sert de garde rapprochée à la Sainte et elle va charger avec elle au cœur des combats.
Pendant les combats contre les Tusk, Pindor se fera décapiter et Andromak sera grièvement blessé.
Scyllon va perdre une jambe sur un tir de canon laser chanceux et Natus va encore une fois être blessé aux yeux…

Escouade Kalliopi

Elle combat aux cotés des forces impériales dans la cité de Ghereppan, elle va venir au secours de Crethon quand son thunderhawk va s’écraser.

Elle est dirigée par le Frère-sergent Kreios secondé par l’Apothicaire Hapexion.
Hemaeros, Phaeton, Mathos, Skopelion, Kandax, Coenus, Perdix, Xenagoras forment le reste de l’escouade.
Perdix est surpris et tué par Nautakah pendant l’attaque de la colonne d’artillerie du pacte de sang.
Hapexion et Kandax sont sauvés par l’intervention de la Sainte qui paralyse pendant quelques secondes les troupes ennemies. Mais Kandax est grièvement blessé.
Mathos est blessé par un tir de canon laser pendant les combats dans Ghereppan.
Skopelion a été tué ou grièvement blessé par un Tusk pendant le combat final.
Coenus est tué par Nautakah pendant l’attaque de la colonne d’artillerie du pacte de sang.
Xenagoras est tué par le tir d’un Tusk mais sera vengé par Kreios.

Escouade Erasmos

Elle s’introduit dans les docks de la ville en passant sous l’eau à bord d’un sous marin. L’objectif de l’escouade est d’ouvrir la voie à une attaque de grande envergure mais on ne sait pas ce que va donner sa mission.

Elle est dirigée par le Frère-sergent Symeon secondé par l’Apothicaire Spiridon.
Anysios, Demetios, Laukas, Iacchos, Serapion, Agenor, Menoetios forment le reste de l’escouade.
A noter que Menoetios va être blessé au cours de l’attaque et restera en arrière pour finir de tuer les Loxatls qui leur avaient tendu une embuscade.

Escouade Platonos

C’est cette escouade qui va tuer le Lekt au début du livre et donner l’alerte devant cette nouvelle menace.
Elle est dirigée par le Frère-sergent Iapetos secondé par l’Apothicaire Kryakos.
Cepheas, Adrastes, Panagis, Alekon, Idas, Dardanos, Atymnes, Herodion et Kapis forment le reste de l’escouade.

Au final les Iron Snakes ne sont pas montrés sous leur meilleur jour. Ils se battentà 20 contre un peu moins de 10 spaces marines et se retrouvent avec 4 morts (peut-être 6) et 6 blessés graves pour seulement 4 mises hors combats.

Armée de l’Archi-Ennemis

Nautakah, un space marine du Pacte de Sang, c’est un champion de Khorne, il commande le fer de lance qui va tenter de tuer la Sainte. Il va être tué par la sainte en personne au moment où il se fait posséder par un démon.

Les Dark Tusk : c’est un chapitre de space marine corrompu qui est apparu pour la première fois dans « Brother of the Snake » en 2007. Le seul vrai problème est que ce sont des marines de la peste dans le roman d’Abnett et ils sont adeptes de Nurgle alors que là, ils sont sous les ordres d’un berserker de Khorne…

L’Hémomancie : c’est un art magique utilisé par les mages de Khorne (oui je sais…. Khorne est contre toute forme de magie). C’est grâce à ça que le pacte de sang arrive à trouver la position exacte de la sainte tout au long de l’opération.

Lekt : Ce sont de puissants psykers au service d’Anakwanar Sek. Ils ont été reconditionnés et Sek parle par leur bouche. Malgré tout, ils gardent quand même une volonté propre qui leur permet de commander des troupes et d’invoquer des Lycantroïdes (sorte de démon du Warp) qu’ils peuvent ensuite plus ou moins contrôler.
Ils sont assez puissants pour donner du fil à retordre à un psyker space marine.

Loxatls : Les Loxatls ont été exterminés sur Urdesh par l’escouade Andreos mais apparemment un nid a été oublié.

Urdesh

A la base, Urdesh n’apparait que dans l’univers d’Abnett, c’est une planète de l’adeptus méchanicus mais relativement « light » pour l’univers de 40K. En effet, elle a de grands océans avec une faune et une flore marine qui permettaient de nourrir la planète avant le début de la guerre. Et elle n’était pas totalement surexploitée par le méchanicus.
Note : depuis un certain temps GW, FW et la blacklibrary donne de la profondeur aux choses. Pour Urdesh par exemple, ils ont décidé d’en parler dans le livre de campagne « Rétribution de Titanicus ». On y apprend qu’Urdesh s’est battue du coté d’Horus pendant l’Hérésie.

La suite de la croisade de Sabbat

On savait déjà qu’un livre sur les sangs bleus était prévu : « Volpone Glory » de Nick Kyme.
Dans le recueil précèdent, Abnett avait annoncé la sortie de la suite de Double Eagle sur les combats aériens.
Et là , à la fin du livre on apprend qu’il ya une suite avec URDESH II : le magister et la martyre.
Pour être tout à fait complet et comprendre l’histoire des Iron Snakes je vous conseille de lire « Brother of the Snake » de Dan Abnett.

Autres

Briefing Hypno-eidétique : les spaces marines sont conditionnés avant leur déploiement, et en quelques minutes toutes les informations utiles pour la campagne leur sont implantées dans leur subconscient. De telle sorte qu’’ils peuvent y avoir accès quand le besoin s’en fait sentir.

Tradition : Dans le livre, à un moment, les personnages parlent des différentes traditions.
Les spaces marines ont leur propres traditions et histoires qui remontent très loin.
Chaque bâtiment de la marine impériale a aussi ses propres histoires et traditions.
Mais les régiments de l’armée n’ont pas vraiment de tradition, ou plutôt pas vraiment de passé. Ils écrivent leurs histoires et leurs traditions au cours de leur service et comme ils ne retournent jamais chez eux, leur histoire se perd quand le régiment est finalement dissout.
Note : c’est une vision assez logique des choses même si ça remet en cause pas mal de choses au niveau du Background de l’univers.

Conclusion

Pour la petite histoire, en 2015, Matthew Farrer devait écrire un livre sur les Iron Snakes pour la série « space marine Battle », je ne peux pas être sûr qu’il s’agisse de celui-là.
Une nouvelle fois, Matthew Farrer va écrire une suite et ça me rappelle l’histoire des deux nouvelles qu’il avait écrites « the Headstone and the Hammerstone Kings » et « The Inheritor King ».
On se retrouve ici dans le même contexte, sans dire que le livre est mauvais il met énormément de temps à démarrer (presque 200 à 250 pages de rien au début^^) et il laisse beaucoup de questions en suspens : Ou sont les fils de Seth ? Quel était le plan du chaos ? Que devient l’escouade Erasmos ?
On a aussi un démenti de la stratégie impériale. Au début du livre, le maître de guerre et le haut commandement après avoir éludé la question pendant des jours, laissent croire à Gaunt que c’est leur idée depuis le départ de se servir de la Sainte comme appât à Ghereppan alors qu’en fait, elle en a juste fait qu’à sa tête.

J’ai peut être vieilli ou mes attentes ont changé mais ce récit ne m’a pas replongé dans la croisade du Sabbat, je dirais que le livre est bien mais sans plus et j’attends la suite : « URDESH II : le magister et la martyre » pour me faire une idée plus précise.

J’y pense seulement maintenant mais il y a un énorme défaut à ce livre. Farrer est parti du principe que tous les lecteurs ont déjà lu les livres d’avant et du coup on se retrouve avec des personnages et des sous-entendus renvoyant à des livres écrits il y a plus de 20 ans (comme la référence aux fantômes de Gaunt sans les nommer par exemple).
De la même manière, la plupart des personnages qu’il présente dans le premier tiers du livre, disparaissent totalement des événements qui suivent. En fait, soit il a prévu de les utiliser dans le volume deux soit il les a présentés pour rien.
La série a encore une fois pris une longue pause et ça rend l’immersion dans l’histoire compliquée.