The Twice-dead King: Ruin

De Les Archives Infinies
(Redirigé depuis Le Roi Mort Deux Fois: Ruine)
Aller à la navigation Aller à la recherche

Avant-Propos

Nate Crowley est un contributeur assez récent de la blacklibrary, sa première contribution a été un roman court : « Amputée » sur les Nécrons.

Ce petit récit était de bonne facture et j’espère que sa serie de romans sera de la même veine.

L’histoire du livre

Le seigneur Nécron Oltyx, deuxième sur la liste de succession de la dynastie Ithakas a été exilé sur le monde périphérique de Sedh. Depuis, il rumine sa vengeance entre deux périodes de déprime…
Mais l’arrivée d’une flotte d’invasion Orque va tout changer.

L’histoire avec un grand H

Oltyx avait toujours été plus rebelle que son grand frère et, à force d’aller à l’encontre de son roi, il a fini par être banni et envoyé sur la planète reculée de Sedh.
Il est vrai que le roi était devenu de plus en plus irritable et qu’Oltyx n’a jamais rien fait pour se faire oublier…

Sur Sedh, Oltyx a commencé à se laisser aller à la déprime, l’exil c’est long surtout quand on est immortel. Et Sedh était un monde à l’abandon où il n’y avait que le rebut de la dynastie d’Ithakas qui y avait été exilé.
Seules deux personnes sortaient vraiment du lot : Yenekh le haut amiral de la flotte avec qui Oltyx va nouer une franche amitié et Mentep, un cryptek mystérieux qui a fait dont à Oltyx des partitions mentales. (Ce qui permet à Oltyx d’avoir l’avis de plusieurs « parties » de sa propre conscience).

La vie sur Sedh suivait son cours depuis bientôt trois cents ans quand les Orques entament leur invasion.
Malgré la faiblesse des troupes à sa disposition, Oltyx réussit à contrôler les différentes vagues d’Orques mais il en arrivetoujours plus et les demandes d’aide envoyées au monde capital restent sans réponse…
L’invasion Orque était un problème en soi mais Mentep, de retour d’une expédition dans les mondes en bordure du territoire Nécron, rapporte de bien plus inquiétantes nouvelles.
Ce n’est pas vraiment à une invasion Orque qu’Oltyx a à faire mais à une débâcle, quelque chose à chasser les Orques et les a forcés à fuir… Qu’est ce qui pourrait faire fuir des millions d’Orques ?
Après quelques recherches, Mentep réussit à trouver.
L’imperium de l’humanité a lancé une croisade et une immense flotte a commencé à ravager le secteur… Plusieurs centaines de vaisseaux de lignes avec des milliers de vaisseaux de support…
Les avant-postes Nécrons sur son passage ont été «éparpillés » comme des fétus de paille… Le plus résistant a tenu trente-deux minutes et, pour les plus faibles, la flotte impérial ne s’est même pas arrêtée et s’est contentée de détruire la planète depuis l’orbite.

Devant le danger que représente cette flotte de croisade, Oltyx décide de rentrer sur Ithakas pour parler à son père et à son frère même si cela doit marquer son arrêt de mort.

De retour sur le monde capital de sa dynastie, Oltyx rencontre en premier son frère Djoseras qui, à la grande surprise d’Oltyx est très content de le revoir et un peu déçu de ne pas avoir eu de des nouvelles pendant trois cents ans.
Mais le bonheur de leurs retrouvailles est de courte durée. Oltyx part rencontrer son père. Une fois arrivé a la capitale il comprend enfin pourquoi il n’a jamais eu de réponse à des requêtes. La dynastie Ithakas est tombée, le roi et toute la noblesse sont tombés sous la malédiction du dévoreur et sont devenu fous. Sauf Hemiun le Vizir qui a profité de la situation pour s’arroger les pleins pouvoirs.
Hemiun va essayer de soumettre Oltyx mais n’y parviendra malgré plusieurs semaines de tortures et d’expériences. C’est l’intervention de Djoseras qui va finalement sauver Oltyx.
Mais un mois s’est écoulé depuis le départ de Sedh et la flotte de croisade humaine est en train de donner l’assaut à Ithakas.

Djoseras décide de se sacrifier pour retenir les humains le plus longtemps possible et laisser le temps à son frère de prendre la fuite avec tout ce qui reste de la dynastie Ithakas.
En effet, apres la visite d’Oltyx, Djoseras n’est pas resté passif et a organisé la grande migration des survivants de la dynastie pour fuir l’invasion de l’imperium.

Oltyx réussit à s’échapper mais la flotte de croisade est à ses trousses.

Personnages :

La Maison d’Ithakas

Unnas, Dynaste et roi d’Ithakas, d’un rang équivalent à un Phaeron. C’est lui qui dirigeait la dynastie avant le bio-transfert et c’est lui qui a continué à la diriger après. Il a toujours eu la réputation d’être un roi juste et de bonne humeur mais cela a commencé à changer pendant la guerre des cieux. Et, à la fin de celle-ci, il est parti pour une mission spéciale avec plusieurs autres généraux nécrons et une énorme flotte. Il est le seul membre du contingent d’Ithakas à revenir de cette mission et il n’a plus jamais été le même.
Il est devenu violent, tyrannique et paranoïaque. Il va finir par exiler Oltyx et va ensuite se renfermer sur lui-même avant de tomber sous la malédiction du dépeceur. Devenu complètement fou et sous la coupe de son Vizir Hemiun, il sera tué par Oltyx quand ce dernier évacuera la planète.

Djoseras, Kynazh et fils aîné d’Ithakas, premier dans la ligne de succession. Il a toujours pris soin de son petit frère, et même si Oltyx ne l’a jamais compris c’est Djoseras qui lui a sauvé la vie en proposant à son père de l’exiler plutôt que de le tuer. Il est toujours resté fidèle à Unnas même a la fin. Il va mourir en défendant Ithakas le temps que son frère se sauve avec les derniers survivants de la dynastie Ithakas.

Oltyx, Plus jeune fils de la dynastie d’Ithakas, autrefois Kynazh et second dans l’ordre de succession, désormais exilé en tant que Nomarque de Sedh depuis trois siècles.
Il a toujours été en rébellion contre les traditions des nécronthyr puis des nécrons. Il n’a jamais pensé qu’à force de tirer sur la corde, son père allait finir par se lasser et vouloir s’en débarrasser.
Pendant les trois cents ans de son exil sur Sedh, il n’a jamais repris contact avec son frère et est resté muré dans sa colère et son envie de vengeance, qu’il ne pourra jamais assouvir…
Sur Sedh, il fait la connaissance de Mentep, un cryptek qui lui fait don de la partition mentale et de la possibilité de revivre des événements du passé en rapport avec les problèmes qu’il rencontre dans le présent. (Par exemple quand il combat les Orcs, il a une vision du passé qui lui apporte une solution pour les vaincre).

Partitions mentales d’Oltyx :
Doctrinal : dérivée de sa connaissance des cultures royales ithakienne et nécrontyrs.
Stratégie : dérivée de ses capacités en tant que général et logicien.
Combat : dérivée de son agressivité, de ses prouesses martiales et de son instinct au corps à corps.
Analytique:dérivée de sa capacité innée à analyser et synthétiser les données.
Xénologie : dérivée de son intérêt réticent, et de son profond mépris, pour les espèces xénos.

C’est en grande partie grâce à ces deux dons de Mentep qu’Oltyx parvient à survivre aussi longtemps et trouve le courage d’aller affronter sa destinée en rentrant pour affronter son père.
Quand il arrive sur Ithakas, il trouve un monde dévasté qui ne pourra pas résister à l’avancée de l’imperium de l’humanité et il est obligé de fuir devant la flotte ennemie en laissant son frère se sacrifier.
Au final, il a réussi à devenir roi de sa dynastie, mais à quel prix…

Hemiun, Vizir royal d’Ithakas, nommé à ce poste malgré des origines modestes : c’est le traître par qui tous les malheurs sont arrivés. Il a commencé par prendre la place d’Oltyx puis, petit à petit, à comploter pour le faire exécuter.
Il a ensuite poussé Djoseras à l’exil loin de la capitale avant d’aider Unnas à sombrer. Quand Oltyx revient sur Ithakas il va essayer de s’emparer de son pouvoir (la partition mentale) mais il est trop faible pour résister et il va se faire détruire.

Le Conseil de Sedh

Mentep, Un Cryptek d’une dynastie inconnue, venu sur Sedh pour étudier la malédiction de l’Écorcheur. Engrammancien. Mentep de Carnotite comme le nomme Djoseras et Hemiun, c’est un cryptek qui passe son temps à voyager, Oltyx ne connaît pas son histoire mais au vu de la réaction d‘autres personnes il a l’air d’être plutôt puissant et de bien cacher son jeu.
C’est lui qui va doter Oltyx de ea partition mentale. Pour Mentep, c’est avant tout une expérience mais il espère faire d’Oltyx quelqu’un de meilleur et de plus puissant.

Yenekh, Haut Amiral de Sedh, surnommé le Rasoir pour ses prouesses lors de la guerre de Szarekh, et un des rares nobles de haut rang survivants de la planète. C’est le seul ami d’Oltyx mais ce dernier est consterné d’apprendre qu’il est atteint de la maladie des dépeceurs même si, contre toute attente, Yenekh arrive la plupart du temps à se contrôler.
C’est Yenekh qui va sauver Oltyx en pilotant le vaisseau qui va permettre au reste de la dynastie de se sauver.

C’tan :
Llandu’gor : Alors que les C’Than se sont faits pulvériser en milliers de fragments, Llandu’gor s’est fait pulvérisrt et anéantir à la fin de la guerre céleste. Mais, avant de mourir, il a eu le temps de maudire les nécrons et de leur infliger la maladie du dépeceur.
Au vu de l’histoire de ce livre, on peut penser que Unnas a participé au raid qui a abouti à tuer Llandu’gor.

Conclusion :

Alors je vais être honnête je ne m’attendais pas du tout à ça. Nate Crowley nous livre une histoire de Nécrons totalement indépendante de l’imperium (ou presque^^). En général, quand un livre sort à la blacklibrary, même s’il est écrit du point de vue d’une autre race que l’imperium, bien souvent ils ont le mauvais rôle et se battent contre lui.
Là, on se retrouve avec une vraie histoire qui donne de la profondeur aux Nécrons et des personnages à qui on peut s’identifier.
C’était déjà un peu le cas avec « l’infini et le divin » et si c’est une nouvelle tendance à la blacklibrary alors c’est une bonne nouvelle.
Pour en revenir à l’histoire à proprement parler, elle est assez bien construite. Il y a juste deux petites choses qui auraient pu être différentes.
La grande menace qui fait fuir les Orcs et qui met en danger les Nécrons aurait pu être cachée plus longtemps. Et dans le même temps, si Crawley n’avait pas parlé de religion, on aurait pu avoir un doute sur la croisade : la croisade Indomitus ou la grande croisade…
Mais sinon c’est un bon livre, vivement la suite.