La Vieille Terre

De Les Archives Infinies
Aller à la navigation Aller à la recherche

Avant-Propos

Nick Kyme à nouveau à l’œuvre pour raconter l’histoire des Salamanders, mais pas seulement. En effet, comme nous le verrons à la fin de cette chronique avec la postface de Nick Kyme, ce livre n’est pas comme il aurait dû être.

L’histoire du livre

Vulkan est vivant et il va entreprendre un long périple pour se rendre sur Terra. Mais, pendant ce temps, la guerre continue et Meduson fonce vers son destin.

L’histoire avec un grand H

Eldrad et Lathsarial sont en pleine conversation psychique. Lathsarial ne s’est toujours pas remis de sa rencontre avec Ferrus Manus et, depuis lors, Eldrad a cherché un moyen de réparer les erreurs de la Cabale. Il a fini par trouver une autre voie, une voie qui permettrait de combattre le chaos et ne mènerait pas à l’extermination de toute chose.
Mais, pour cela, il va devoir trouver de nouveaux alliés et surtout mettre un terme à l’agissement de la cabale.

Sur Nocturne, encore une fois, Vulkan revient à la vie, mais cette fois c’est la bonn : il a reforgé ces armes, son armure et un talisman qui doit le conduire sur Terra. Mais, avant de partir,il attend l’arrivée de trois de ses fils génétiques, trois Salamander qui vont l’accompagner dans son périple aàtravers les chemins cachés vers Terra.
Une fois réunis, il amené ses fils par un portail caché sous le mont Deathfire qui donne accès à la toile, dans une partie contaminée par les Drukhari .Une race Xenos très ancienne qui se servait de ces portails pour venir chercher des esclaves sur Nocturne.
Apres s’être profondément enfoncés dans le domaine des drukhari, Vulkan et ses hommes arrivent dans le royaume d’Aelindrach, le domaine des Mandrake et de leur seigneur Kheradruakh. 
Vulkan doit affronter Kheradruakh pour pouvoir avoir accès au portail permettant de poursuivre son voyage. Après un long affrontement, Vulkan parvient à prendre le dessus et pendant que le seigneur Mandrake prend la fuite, ses fils et lui passent le portail à bord d’un thunderhawk.

Pendant ce temps, après un raid audacieux sur Hamart III, Shadrak Meduson est entré en possession d’informations sur la disposition des forces de leurs ennemie et les trajets des flottes d’approvisionnement.
Il décide de mettre à profit ces informations et de réunir une nouvelle fois une grande coalition d’Iron Hands pour porter un coup décisif au général adverse Tybalt Marr. Il est loin de se douter que son autorité sur la légion est de plus en plus remise en cause par le conseil des révérends de fer qui aimeraient reprendre le contrôle.
Néanmoins, il parvient à réunir une flotte conséquente, constituée en grande partie d’Iron Hand mais aussi de quelques survivants des Salamanders et de la Raven Guard. Il tend donc une embuscade à la flotte adverse, et dans un premier temps tout semble bien se passer mais plus les combats s’intensifient et plus l’ennemi amene des vaisseaux en renfort.
Meduson finit par comprendre qu’il est tombé dans un piège que lui avait tendu Tybalt Marr.
Tybalt Marr avait sous estimé la taille de la flotte que Meduson avait réussie à réunir et il doit concéder la défaite et se replier, non sans avoir causé d’importants dégâts.

C’est au milieux de ce combat que surgit le thunderhawk de Vulkan qui a été endommagé pendant son voyage et qui se réfugie sur la flotte de Meduson.

De son coté, Eldrad a commencé à mettre en place son plan.
Il commence par faire un détoure par Nocturne pour aller sauver Narek qui est en train de mourrir dans le désert après avoir miraculeusement survécu aux combats qui avaient accompagné le retour du corps de Vulkan sur sa planète (voir HH 32 Deathfire)).
Il propose à ce dernier de l'aider à retrouver sa légion et, en échange, Narek doit l'aider à assassiner les membres de la Cabale.
Une fois l'alliance scellée, nos deux nouveaux collègues commencent le massacre : ils assassinent plusieurs immortels et finissent par localiser Cartur Umenedies.
Avant de tuer ce dernier, ils obtiennent la localisation de Gahet, un membre haut placé de la Cabale.
Ils tuent donc ensuite Gahet et dans la foulée Slau Dha, un Eldar membre de la Cabale lui aussi.
Et ils finissent leur massacre par Damon Prytanis, le perpétuel qui garde John Gramaticus en prison.

Apres cette épopé sanguinaire, Eldrade décide de liberer Grammaticus et de l'envoyer à la recherche d'Ollanius Personn. Il décide aussi d'Honnorer son pacte avec Narek et lui permet de réintégrer sa légion.

Après avoir rejoint la flotte de Meduson, Vulkan a un entretien avec le chef de guerre. Il lui demande de faire réparer son vaisseau mais lui fait bien comprendre qu’il ne peut pas se joindre à sa compagne contre les Son of Horus ; il doit se rendre sur Terra le plus vite possible.

Meduson accepte de lui ouvrir la voie vers Terra ; de toute façon il avait prévu d’attaquer une nouvelle fois la flotte ennemie. Mais, cette fois, les révérends de fer dévoilent leur jeu : ils accomplissent la volonté de Ferrus Manus leur primarque mort et revenu à la vie (en fait c’est une sorte de robot mêlant relique de Manus et assemblage mécanique) ; et ils essaient de prendre le contrôle de la légion en écartant Meduson.
Devant cet outrage fait a son frère, Vulkan détruit l’horreur mécanique censée être son frère ressuscité. Reconnaissant leur erreur, les révérends de fer font preuve de contrition et rentrent dans le rang.

Le combat s’engage et tourne à l’avantage des loyalistes, Vulkan en profite pour continuer son périple.
Mais les révérends de Fer trahissent une nouvelle fois Meduson et le laissent se faire tuer par Tybalt Marr.
Les Iron Hands se retirent de la bataille en laissant leur allié se faire massacrer. C’est la fin de la guerre pour la légion de Ferrus Manus qui se replie sur Medusa.

Vulkan et ses trois fils continuent leur voyage vers Terra en utilisant à nouveau un portail de la toile eldar. Ils arrivent malheureusement trop tard et sont bloqués par une marée de démons qui assiège la porte de l’éternité.
C’est à ce moment qu’Eldrad apparaît et ouvre un portail permettant à Vulkan de se rendre sur Terra.

Vulkan pourra enfin se rendre devant son père et intégrer son talisman au trône puis monter la garde devant la porte de l’éternité au cas où la puissance de son père viendrait à flancher.

Personnages

La XVIIIe Légion, les Salamanders

Vulkan, Primarque, le Seigneur des Dragons : il est vivant et il a une mission confiée par l’empereur et EldradI Il doit retourner sur Terra. Il n’a pas vraiment conscience d’être manipulé par Eldrad, tout au moins au début. Mais il a compris que quelqu’un ou quelque chose l’aidait dans sa quête. C’est assez étrange de voir qu’au final on en apprend très peu sur lui alors que le livre lui est dédié. Il restera droit et honorable pendant tout le livre malgré les excès des Iron Hands, et les tentations du chaos.

Atok Abidemi, Draaksward, il a hérité de l’épée de Numeon et essaie de se montrer digne en toute occasion de son héritage. Il participe au voyage de Vulkan sur Terra et restera pour défendre la planète après que son père ait rejoint l’empereur. Des trois gardes de Vulkan, c’est celui qui est guidé par la foi en leur quête.

Barek Zytos, Draaksward, Il participe au voyage de Vulkan sur Terra et restera pour défendre la planète après que son père ait rejoint l’empereur. Des trois gardes de Vulkan c’est celui qui est guidé par la soif de vengeance et le plus enclin à se laisser dominer par ses émotions.

Igen Gargo, Draaksward, Il participe au voyage de Vulkan sur Terra et restera pour défendre la planète après que son père ait rejoint l’empereur. Des trois gardes de Vulkan, c’est le plus flegmatique, il ne discute pas les ordres, il obéit à son père sans poser de questions.

La Xe Légion, les Iron Hands

Shadrak Meduson, Chef de Guerre de la Dixième de Fer, il s 'est retrouvé chef de guerre malgré lui. Mais, une fois en poste, il a pris en main la destinée de la légion. Ce qui n’a pas vraiment plu au révérend de fer qui l’avait mis en place en pensant pouvoir le contrôler. La pression des combats, mais aussi la pression qu’il ressent à devoir maintenir la cohérence de la légion finiront par avoir raison de son jugement.
Il finit par commettre une erreur à la bataille de la chaîne d’Aragna et sa flotte est prise au piège par ses ennemis. Alors qu’il essaie de prendre d’assaut le vaisseau amiral adverse, il est trahis par les siens qui le laissent mourir en prenant la fuite.
On ne saura jamais si l’ultime assaut aurait donné la victoire aux Iron Hands ou pas.

Jebez Aug, Révérend de fer, Main Élue du Chef de Guerre, il est l’ami de Meduson mais plus le temps passe plus son ressentiment grandit. Il est un des dirigeants du culte de la Gorgone. En fait, il a changé après avoir été soigné par le mechanicus. A partir de ce moment, il essaie de reprendre le pouvoir. On a du mal à comprendre s’il est poussé par une envie de pouvoir ou s’il pense vraiment que Meduson fait le mauvais choix. Quoi qu’il en soit, Meduson n’a pas pu se résoudre à le tuer quand il l’a trahs la premiere fois, alors que Aug n’a aucune répugnance à laisser mourir Meduson et à massacrer css derniers soutiens.

Goran Gorgonson, Apothicaire du clan Lokopt, fidèle parmi les fidèles de Shadrak Meduson, il est lui aussi Terran. Il se fera exécuter par Jebez Aug parce qu’il veut porter secours à Meduson. Il a compris que quelque chose ne va pas chez Aug depuis qu’il a été reconstruit par le méchanicus. Il a l’impression qu’ils ont touché à son cerveau mais ne peut pas le prouver.

Autek Mor, Révérend de fer du clan Morragul, est un Terran à la triste réputation, des bruits courent qu’il aurait tué des membres de la légion voire même de son clan pour des questions d’honneurs ou d’autorité. Il a essayé de sauver Ferrus Manus sur Istvaan et son clan a subi de lourdes pertes. Il le regrette d’ailleurs publiquement.
Bien qu’allié de Meduson, il n’en fait qu’à sa tête. D’ailleurs il prendra congé bien avant que la bataille finale contre Tybalt Marr ne commence. Après la reprise en main de la légion par les révérend de fer, il continuera de s’en éloigner pour finir par créer son propre chapitre.

La XVIIe Légion, les Word Bearers

Barthusa Narek, Vigilator. Après les combats de « retour au mont Deathfire » Narek se retrouve perdu sur Nocturn. Il est sauvé par Eldrad qui lui propose un marché. Narek l’aide à se débarraser de la Cabale et, en échange, Eldrad permet à Narek de retourner vers sa légion pour pouvoir tuer Lorgar. Son épopée suit son cours.

Eldars

Eldrad Ulthran, Grand prophète d’Ulthwé. Il a été membre de la Cabale jusqu’à ce qu’il comprenne qu’elle s’était fourvoyée et qu’elle n’apportait pas de solution victorieuse contre le chaos mais plutôt une extermination mutuelle. Il décide donc de faire le ménage et de mettre en place son propre plan. Il est assez drôle de constater que l’Empereur et Eldrad disent tous les deux à Vulkan qu’ils sont à l’origine de ses créations et qu’ils ont tous les deux œuvré pour l’amener sur Terra.

Cabale

Gahet, Membre de la Cabale. Physiquement il ressemble beaucoup à un Slann et il se trouve en haut d’une énorme pyramide quand Eldrad vient le tuer. C’est un des premiers membres de haut rang de la cabale à mourir des mains d’Eldrad.

Slau Dha, Autarque, membre de la Cabale, c’est lui qui a transformé Gramaticus en perpétuel. Il est profondément anti humain, il les considère comme une gêne devant être exterminée. Quand Eldrad vient le tuer, il trouve sur sa route une bande d’Harlequins engagés par Slau Dha pour le protéger. Mais Eldrad finira par en venir à bout et le tuer.

Cartur Umenedies, Juge impérial et agent de la Cabale. Ce n’est pas un perpétuel au sens où il ne peut pas ressusciter mais c’est un immortel qui ne vieillit pas mais il peut mourir de façon brutale, par exemple quand Eldrad lui vide un chargeur dessus.

Damon Prytanis, Immortel, agent de la Cabale : Il est affecté à la garde de John Gramaticus dans une prison où il est retenu depuis son retour d’Ultramar.
Eldrad et Narek le tuent et Narek lui tire un bolt en Fulgurite pour être sûr qu’il ne revienne pas.

John Gramaticus, agent de la Cabale. Il est libéré par Eldrad qui lui donne un couteau en moelle spectrale lui permettant de voyager en découpant la réalité et en passant par le Warp à la manière d’un Athame.


Autres

Kheradruakh, Traqueur des ombres du sentier obscur, c’est le premier et le plus puissant des Mandrake, il est leur seigneur. Il a longtemps prélevé son tribut sur les clans de Nocturnes avant que Vulkan ne vienne l’affronter pour la première fois. Mais il avait tué tous les compagnons du primarque avant que ce dernier ne s’enfuie. Lors de leur deuxième confrontation, Vulkan utilise la lumière pour blesser le traqueur, qui préfère laisser passer Vulkan que de l’affronter à mort.

Agualbor, Démon majeur de Nurgle, le Semeur de Véroles. Le démon traque Vulkan depuis que ce dernier a quitté la flotte de Meduson, il pense pouvoir le tuer et acquérir les faveurs de son dieu. Malheureusement pour lui, il va se faire tuer par Vulkan qui va utiliser le talisman des sept marteaux pour définitivement le détruire. (Ce n’est pas le premier démon à mourir définitivement dans les romans blacklibrary mais chronologiquement ça doit être le premier.)


La postface de tous les regrets

Je voulais en parler dans la conclusion mais je me suis aperçu en écrivant le reste que j’en parle à chaque paragraphe…
Nick Kyme nous explique dans cette postface qu’après plusieurs années d’Hérésie d’Horus l’éditeur en était arrivé à passer de « qu’allons-nous faire ensuite ? » à « qu’est ce qu’il faut absolument faire avant la fin ? ».
Du coup certains livres ont totalement disparu. Un livre était prévu sur les Iron Hands nommée : la dixième de Fer par exemple.
Au moment de développer les événements postérieurs à Imperium Secundus (c’est-à-dire en 2013 soit 4 ans avant la sortie de « la vielle terre »), il a été décidé d’inclure des éléments de « la dixième de Fer » dans la « vieille terre » et de faire un volume pour les deux.
Du coup l’attaque à la fin du livre qui est devenue une attaque de cultiste sans importance était prévue beaucoup plus tôt à la base et devait servir à finir l’histoire d’Arik Tanaris et de Ghota les deux guerriers tonnerres du roman « les morts oubliés » qui pour le coup deviennent les vrais oubliés de l’hérésie d’Horus.

Voila pour la petite mise au point.

Les Irons Hands et Meduson

Apres avoir digéré le fait que la fin est bâclé parce qu’il fallait finir vite.
On voit ici apparaître une belle bande de traîtres quand même… Les révérends de fer qui trahissent Meduson à plusieurs reprise et par là même l’imperium. Ils quittent délibérément la guerre et partent se réfugier sur Medusa.
On a l’habitude de représenter les Iron Hand comme tenaces et butés mais là… Ils ont pris une claque par les Son of Horus, leur primarque est tué et ils parent se cacher ? C’est un peu léger.
Après je comprends qu’il faille se débarrasser de Meduson, mais il aurait pu mourir sans être trahi.
Avec la fin de l’hérésie d’Horus, je pense que les Iron Hands sont la légion qui a le plus perdu en réputation (je parle aux yeux des lecteurs),. C'est, à mon sens, la seule légion qui a perdu du prestige. Toutes les autres légions de leur niveau sont plus attirantes après la parution des livres qu’avant.

Le but devait être de montrer les tiraillements entre les Médusiens et les Terrans mais aussi entre les guerriers des clans et les révérends de fer qui veulent reprendre le contrôle comme avant la venue du primarque. Mais, au final, c’est assez brouillon et ça laisse un goût d’inachevé voir de bâclé.

Le talisman de Vulkan

Vulkan a été créé par l’empereur pour fabriquer des armes, les armes les plus puissantes de l’imperium. Mais pour créer sa plus puissante des armes, il a dû mourir et revenir à la vie. Le talisman des sept marteaux est une sorte d’interrupteur qui, une fois intégré au trône d’or, permet de détruire Terra si le chaos venait à gagner la guerre.
Vulkan qui est le plus pragmatique des primarques devra appuyer sur le bouton si l’imperium vient à perdre la guerre.

Note : ça me fait penser un peu à ce que cachent les chevaliers gris sur Titan au 41eme millénaire…

Le plan d’Eldrad et la Cabale

Eldrad a fait partie de la Cabale mais il s'est rendu compte que l’Acuité donnait une vision du futur, la vision la plus probable et non pas la seule.
Il pense qu’en influençant certaines personnes et en tuant certaines autres il peut influencer le cours des événements.
En premier, il a parlé à Fulgrim mais il était déjà corrompu.
Ensuite, il a essayé d’influencer Ferrus Manus mais il était trop intransigeant, pourtant Eldrad a voulu le prévenir de sa mort.
Il a finit par jeter son dévolu sur Vulkan, mais, pour cela, il a dû se débarrasser de la cabale. Et pour ne pas mettre tous ces œufs dans le même panier, il a aussi prévu quelque chose avec Gramaticus mais on n’en sait pas plus pour le moment.

Après la chasse menée par Eldrad il ne reste comme membre actif de la Cabale que « ceux qui regardent dans la nuit ». On n’entend plus parler des 3 autres membres dont on ne voit pas le meurtre, mais Eldrad laisse entendre en tuant le juge qu’il en a déjà tuer d’autres.

Pour les perpétuels travaillant pour la Cabale, c’est pareil, Eldrad laisse penser qu’il en a tué certains mais quand il regarde les fils de la destinée, il décide de ne pas tuer Alivia Sureka : « Une femme, une mère, qui tenait ses filles contre elle, dans les tréfonds d’un vaisseau bondé. »
Mais on ne connaît pas le sort de Cyrène Valantion.

la situation de l’Hérésie d’Horus

Au moment où Vulkan arrive sur Terra, la guerre de la toile prend fin. Meduson se fait tuer par Tybalt Marr et les armées des deux camps ont commencé à se rassembler à Béta-Garmon. De son coté Jaghataï est déjà arrivé sur Terra.

Il est à noter une chose spéciale pour ceux qui ont bonne mémoire. A la fin du « maitre de l’humanité » au moment où l’armée repasse la porte de l’éternité pour se retrouver dans la salle du trône d’or. L’empereur met du temps à refermer la porte comme s’il attend quelque chose. En fait il attend Vulkan qui est de l’autre coté de la horde de démons.

Conclusion

Vulkan avec Jaghataï, et dans une moindre mesure Corax, faisait partie des primarques les moins connus. Corax a été bien développé par Johnson. Jaghataï avait totalement été oublié par les auteurs mais a eu droit à une bonne prise en main.
Vulkan et les Salamanders ont eu droit à Nick Kyme…Alors j’ai bien aimé ce qu’il a essayé de faire avec Vulkan et ses fils ; des idéalistes au grand cœur (avec des limites quand même). Mais j’ai plus de mal avec sa façon d’écrire et ce qu’il en a fait au final. Après c’est pardonnable, si effectivement on lui a demandé de passer une partie de son livre a la trappe pour faire de la place a Meduson.
Au final on se retrouve avec un Vulkan vivant sur Terra mais que tout le monde croit mort et un Eldrad qui a tout fait pour sauver l’imperium. A voir la suite