Esclaves des Ténèbres

De Les Archives Infinies
Aller à la navigation Aller à la recherche

Avant-Propos

Et nous voilà donc au tome 51 de l’Hérésie d’Horus. C’est John French qui s’y colle et c’est assez étrange parce que ce n’est pas forcement lui qu’on attendait pour ce roman. Ses contributions se sont pour le moment limitées à un roman et plusieurs nouvelles, mais surtout il a souvent été là pour combler les brèches dans le scenarium… Tout cela me fait un peu peur.

L’histoire du livre

La bataille de Beta-Garmon vient de qe terminer et la route vers Terra est enfin ouverte. Horus ordonne à Maloghurst de réunir ses frères sur Ullanor pour préparer l’attaque finale. Mais tout n’est pas encore gagné pour les rebelles car Horus est grièvement blessé.

L’histoire avec un grand H

« Que les fils des dieux puissent saigner »

Après plusieurs mois de combats Beta-Garmon était enfin tombé, mais cette victoire avait coûté bien plus que prévu aux forces du maitre de guerre, et lui-même avait l’air grièvement blessé.
Après avoir été ramené sur son vaisseau de commandement, il était enfin revenu à lui et avait donné ses ordres. Ses frères devaient être réunis sur Ullanor pour préparer l’attaque sur Terra. Alors que Maloghurst commence à contacter les primarques renégats, Lorgar accompagné de son nouvel écuyer, Layak, est déjà en approche de Beta-Garmon, il a précédé l’appel de son frère.
Maloghurst commence par contacter Mortarion qui aura pour mission spécial d’être le premier à attaquer Terra et doit donc se mettre en route immédiatement, mais ce dernier n’a que faire des ordres d’un sous-fifre de son frère.
Après ce premier échec, Maloghurst continue d’envoyer des messages mais il est plus préoccupé par l’état d’Horus que par réunir les forces rebelles.
L’arrivé de Lorgar complique la situation. Maloghurst et les Sons of Horus ont caché l’état du maître de guerre à ses frères pour éviterles luttes de pouvoir pour prendre sa place. Mais il existe aussi des dissensions au sein même de la légion entre les dirigeants se méfiant de la magie du Warp et ceux voulant l’utilisrt pour soigner à nouveau le maître de guerre. Ce fragile équilibre risque de voler en éclat à tout moment.
Lorgar qui est au courant de l’état d’Horus mais ne veut pas pousser à l’affrontement immédiatement fait une proposition a Maloghurst : envoyer des primarques chercher les primarques récalcitrants.Mortarion est déjà en route vers Terra, Lorgar ira chercher Fulgrim et Perturabo ira chercher Angrom. Et comme Alpharius est déjà occupé, alors Konrad Curze est considéré comme perdu.

Empire en Feu

La légion de Perturabo était aux prises avec les Ultramarine quand ils sont rejoints par Argonis qui leur apporte les ordres d’Horus. E,t une nouvelle fois, c’est des ordres de repli, comme sur Tallarn. Perturabo n’est pas vraiment content mais il est fidèle à Horus et va exécuter les ordres. Il part donc à la recherche de son frère Angron avec une grande partie de la flotte Ultramarine à ses trousses.
Il met le cap vers Sarum, un monde forge assujetti à son frère Angrom pour avoir des informations sur sa localisation. Une fois arrivé, il rencontre le démon Sa’ra’am qui lui a révélé qu’Angrom se trouvait sur Déluge.
Mais pendant la discussion le démon en a profité pour prendre possession de Volk et leur fusion créa le premier Obliterator. 
Arrivé sur Déluge, Perturabo n’a pas réussi à entrer en contact avec son frère et des combats ont éclaté entre les Iron Warriors et les World Eaters. Quand Angrom a finalement daigné se présenter, ça a été pour attaquer son frère, qui a finalement réussi à le vaincre. L’arrivée de la flotte Ultramarine a fini par convaincre Angrom de partir avec Perturabo pour Ullanor.

De son coté, Lorgar est retourné dans le système Cadia pour entrer dans l’œil de la terreur à la recherche de son frère Fulgrim. Pour cela il a réuni les oracles de la sainte de cendres (de puissant oracles aux services de sa légion) pour l’aider dans ses recherches et Actaea la plus puissante d’entre eux va les accompagner. Grace à elle, Lorgar et ses hommes finissent par trouver Fulgrim. Mais ce dernier n’a aucune envie de revenir à la guerre que se livrent les mortels.
Lorgar a préparé un piège pour son frère. Layak est en fait une âme vide. Lorgar a reconditionné son second pour vider son âme et cacher le nom véritable de Fulgrim dans sa mémoire. Alors que l’affrontement entre Lorgar et Fulgrim va avoir lieu, Lorgar libère la mémoire de Layak et ce dernier arrive à prendre le contrôle de Fulgrim et le plier à sa volonté.
Le véritable plan de Lorgar est révélé, il veut se servir de Fulgrim et de sa légion pour assassiner Horus qui est devenu trop faible pour gagner la guerre.
Une fois Fulgrim sous contrôle, ils prennent la route d’Ullanor.

Pendant ce temps là, la flotte du maître de guerre fait elle aussi route vers Ullanor, mais les luttes intestines commencent à voir le jour. Sans la présence d’Horus, les vieilles habitudes des gangs d’origine du légionnaire reprennent le dessus. Et la friction commence à voir le jour entre une faction commandée par Aximande et une autre commandée par Maloghurst.
Ce dernier, à court d’idées, finit par décider d’utiliser les pouvoirs du Warp pour aider son primarque. Il découvre qu’Horus n’est pas vraiment blessé mais est en train de se consumer. Une part de lui ne veut pas se soumettre aux dieux du chaos mais veut les contrôler. Il ne veut pas servir le chaos mais en devenir le maître.
Mais ce combat est impossible à gagner et ça va finir par le tuer. Maloghurst sacrifie sa vie en détruisant la part de l’esprit d’Horus qui se rebelle encore contre l’emprise du chaos.
Horus finit par se réveillrt et reprendre le commandement de la légion.

la veille de tout ce qui doit être

Lorgar et Fulgrim arrivent sur Ullanor en second, ils ont été précédés par Alpharius qui est venu seul. Ils préparent l’embuscade qui doit permettre à Lorgar de terrasser Horus.
Mais au moment où la flotte d’Horus arrive en orbite et où ce dernier descend vers la surface, la flotte de Perturabo et Angrom arrive.
Lorgar fait brouiller les communications et envoie un message avertissant Perturabo qu’Horus est mort. Ce dernier ordonne à sa flotte d’engager la flotte de Fulgrim.
Mais rien ne se passe comme prévu, Horus arrive et terrasse Lorgar avant que ce dernier ne comprenne ce qui se passe. L’embuscade a été éventée et Horus était au courant. Dans le même temps Layak trahit Lorgar et se range du coté du maître de guerre en libérant Fulgrim de son emprise.

Lorgar est banni par Horus, qui, après avoir mis un terme aux derniers préparatifs, ordonne à la flotte de faire route vers Terra.

L’hérésie d’Horus est finie, place au siège de Terra.

Personnages

Les Primarques

Horus Lupercal, Le Maître de Guerre, primarque de la XVIe Légion, il semble blessé après la bataille de Beta-Garmon mais en fait son âme est scindée et une partie de lui est resté piégé dans le Warp. Et c’est en train de le tuer. Le coup de lance que lui a porté Russ a bien eu un effet. Dans un premier temps il a montré à Horus tout ce qu’il avait trahi et ce qu’il avait perdu mais ca n’a pas vraiment affecté le maître de guerre. Par contre, il lui a aussi fait prendre conscience qu’il était en train de devenir l’esclave du chaos et la fierté d’Horus ne peut l’admettre. Une partie de lui ne veut pas se soumettre au chaos et c’est pour cela qu’il risque de perdre. Maloghurst le libère en détruisant le fragment d’âme qui se bat encore dans le Warp. Enfin entier, il reprend la direction des opérations.

Fulgrim, Le Prince du Plaisir, primarque-démon de la IIIe Légion Il s’est totalement abandonné à la débauche et a la luxure et n’a plus du tout envie de revenir dans le monde des mortels pour faire la guerre. Il y sera forcé par Lorgar et il lui en tiendra rancune.

Perturabo, Le Seigneur de Fer, primarque de l’IVe Légion, le dernier fidèle, malgré tout ce qu’il subit comme vexations il restera à jamais fidèle au maître de guerre. Il va chercher Angron et est à deux doigts d’ouvrir le feu sur les vaisseaux de Lorgar et Fulgrim pour venger Horus.

Angron, Le Prince du Sang, primarque-démon de la XIIe Légion il est totalement voué à Khorne et n’a plus rien d’humain. On arrive même plus a le raisonner. Le dernier à lui avoir fait entendre raison restera à jamais Perturabo.

Mortarion, Le Seigneur de la Mort, primarque de la XIVe Légion, il n’en fait qu’à sa tête et, avec Perturabo, est le dernier primarque à ne pas encore avoir totalement vendu son âme au chaos. Il part directement pour Terra.

Magnus le Rouge, Le Prince du Changement, primarque-démon de la XVe Légion, comme prévu il vient prêter allégeance à Horus mais seulement pour atteindre le palais impérial, il a ses propres objectifs.

Lorgar Aurelian, Primarque de la XVIIe Légion, il finit lui aussi par être trahi par sa vision du chaos, il pense devoir prendre la place d’Horus qui n’est plus apte à diriger la croisade contre son père. Mais, au final, les dieux du chaos choisissent de laisser une chance à Horus de finir le travail et il se trouve renvoyé.
Il est étrange que Lorgar ait essayé de prendre le contrôle de l’Hérésie alors que jusque là il avait fait un sans fautes. Après, le fait qu’il soit exclu de la croisade fait écho a la prophétie qu’il avait reçue : si la croisade devait réussir, il devait renoncer à vaincre Guilliman et il ne serait pas là pour voir la bataille finale. (Voir Aurelian et félon).

Alpharius, Primarque de la XXe Légion, ou plutôt Omegon vu qu’on sait qu’Alpharius est mort. Au depart je me suis dit que c’était peut être un légionnaire lambda mais les primarques sentent leur présence entre eux, et Horus et Lorgar sont déjà au courant pour Omegon (Horus à cause de son voyage dans le passé et Lorgar surement pour les mêmes raisons, Argan Tal a du lui dire). Il vient apporter les plans des défenses du système Sol et se retirer de l’Hérésie. Ce qui me fait penser que c’est Omegon c’est parce que Fulgrim au moment où quelqu’un émet l’hypothèse que ce n’est pas Alpharius dit :  « Si ce n’est pas Alpharius alors c’est… »

La XVIe Légion, les Sons of Horus

Maloghurst, « Le Retors », écuyer du Maître de Guerre, on apprend beaucoup de chose sur lui dans ce livre. Il a été recruté par Iacton Qruze en personne. Il n’a jamais eu d’autre ambition que la grandeur d’Horus. C’est aussi lui qui a recruté Ekaddon. Il a toujours été éloigné du reste de la légion mais depuis le début de l’Hérésie il s’en est encore plus éloigné en commençant à chercher comment contrôler le Warp. Quand Horus est blessé il décide d’utiliser ses connaissances Warp pour le soigner et le ramener de l'endroit où il se trouve. Par cela il entre en conflit avec le Mournival (Aximand et Kibre) ,mais est soutenu par Tormageddon. Il devra sacrifier sa vie pour ramener l’âme d’Horus dans son corps mais par cette action choisira de rester fidèle à son père génétique jusqu’au bout.

Kalus Ekaddon, Capitaine, escouade Reaver Catulan, c’est un opportuniste qui ne croit en rien. Sa loyauté va à la personne qui lui permettra de gagner plus de pouvoir. Il a été recruté par Maloghurst quand il était enfant. Il a d’ailleurs failli lui crever un œil. Il est aussi le frère de sang d’Argonis.
Pendant la lutte de pouvoir au sein de la légion des Sons Of Horus il s’est rangeé du coté de Maloghurst et a sauvé la vie d’Horus par cette action. Mais le Mournival (les têtes pensantes de la légion) ne lui a pas pardonné de les avoir trahis même s’il était dans le vrai et il se fera exécuter par Argonis.

Argonis, « L’Immaculé », émissaire du Maître de Guerre, envoyé une fois de plus comme émissaire vers Perturabo il s’acquitte de sa tache avec brio. A son retour, il est nommé écuyer par Horus, Abaddon s’est opposé à cette nomination, mais rien ne peut faire changer d’avis le maître de guerre.

La IVe Légion, les Iron Warriors

Volk, Commandant de la 786e grande escadre, il n’a pas été puni pour son échec à contrer les plan d’Argonis à la suite de Tallarn, et Perturabo fait une nouvelle fois appel à lui pour le seconder pendant la mission pour retrouver Angrom. Malheureusement pour lui c’est au cours de cette mission qu’il fusionne avec un démon de Khorne pour devenir le premier Oblitérateur.

La XVIIe Légion, les Word Bearers

Zardu Layak, « L’Apôtre Écarlate », Maître des Muets, il a remplacé Erebus et Kor Phaeron auprès de Lorgar. Il avait été un fervent défenseur de l’empereur dieu avant la destruction de Monarchia mais depuis il a embrassé le culte des dieux du chaos. Erebus voyant en lui un rival lui avait concocté une mission suicide sur Calth mais il en est revenu.
Quand Lorgar a choisit un remplaçant à Erebus, il a choisit Layak. Il s’est servi de lui comme d’un réceptacle pour recevoir le nom véritable du démon qu’est devenu Fulgrim et a ensuite effacé son esprit pour empêcher Fulgrim de se rendre compte de la supercherie. Lorgar a libéré le pouvoir de Layak pendant son combat contre Fulgrim et a réussi à le capturer.
Lors de la confrontation contre Horus, Layak finit par trahir Lorgar et se ranger du coté d’Horus.
Théorie personnelle : Je pense que comme pour Actaea, French a laissé penser que Layak pouvait être Erebus. En effet, à moitié tué par Kharn, défiguré par Horus et mis a l’écart par Lorgar apres sa trahison, on a plus vraiment eu de nouvelles d’Erebus. Mais comme Erebus réapparaît au 40eme millénaire, Layak est devenu un personnage à part entière.

Autres

Actaea, Oracle de la Sainte de Cendres, personnage spécial à plus d’un titre que John French nous sort totalement du néant. Elle fait partie des Oracles de la Sainte de Cendre, un cercle de disciples de Cyrène Valantion, la confesseuse des Word Bearer. Elle permet à Lorgar de retrouver Fulgrim, mais dans le même temps elle sème le doute dans l’esprit de Layak et au final c’est elle qui prévient Horus de la trahison de Lorgar.
Quand elle est finalement confrontée par Layak qui lui dit qu’il n’y a pas de trace d’elle et qu’elle n’est pas qu’elle semble être, elle ne répond pas.
Théorie personnelle : On a retrouvé Cyrène Valantion qui est devenue une perpétuelle et qui maintenant que la Cabal est détruite a soit agi pour le compte des dieux du chaos ,soit fait partie de la machination de la cabale ou de celle d’Eldrad pour une troisième voie.
Je ne vois que ça en fait sinon French n’aurait pas fait de parallèle avec Valantion et n’aurait pas écrit le passage entre Layak et Actaea.

Les Jamais-nés

N’Kari, Prince-démon exalté de Slaanesh le dévoreur de délices, le fils de la ruine, la fille de l’Extase, une des six courtisanes du prince de l’extase et pour le moment consort de Fulgrim. Il a juré de le suivre jusqu’au siège de Terra.

Amarok, Psychopompe, c’est un démon qui propose à Maloghurst de lui montrer où est Horus en échange de son âme. Mais il se fait avoir parce que Maloghurst a déjà voué son âme à Horus.

Sa’ra’am, Le Démon du Dessous, Le Fil du Couteau, le Rire de la Guerre, il prétend avoir été créé au moment où le premier mortel a créé une arme. Il a révélé à Perturabo qu’Angrom était sur Déluge et il a ensuite pris possession du corps de Volk pour en faire le premier Oblitérateur.

Conclusion

Sur l’Hérésie d’Horus, John French a souvent joué le pompier de service pour remettre les choses dans l’ordre, (Tallarn, le poing écarlate etc. etc.). Et, encore une fois, il remet les primarques sur le chemin de Terra. Je reconnais que ce livre était inévitable mais résumer trois histoires en un seul livre d’un peu plus de 350 pages c’est assez contraignant, même si au final il n’y a pas grand-chose à raconter.
Mais French prend le temps d’aborder les thèmes importants de l’Hérésie. La chute finale d’Horus et la prise de contrôle de l’Hérésie par les dieux du chaos. La trahison de Lorgar qui se rend compte qu’Horus ne croit pas en sa vision des dieux. La lente corruption des Iron Warriors et de Perturabo, le départ de l’Alpha Légion et l’arrivée de Magnus.
On y voit aussi les différentes factions du chaos se battre pour prendre le contrôle de l’Hérésie (entre ceux qui soutiennent Horus, ceux qui soutiennent Lorgar, la faction qui veut que Maloghurst remplace Horus etc. etc.).
Bref tout est là pour ce qui devait être, à mon avis le volume final de l’hérésie. En effet, le volume suivant raconte la bataille de Beta-Garmon qui finit juste au début de ce livre (je pense qu’ils auraient dû intervertir les deux numéros), le dernier volume n’étant qu’une transition avec la chute de Mortarion et l’arrivée de la guerre sur Terra.